Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Conseil
 
06/11/2007

Les bienfaits de la danse classique pour toutes

Véronique Schapiro-Chatenay est une ancienne danseuse, aujourd'hui professeur de maintien et de danse. Dans son ouvrage, elle nous explique comment acquérir souplesse et élégance grâce à des exercices inspirés de la danse classique.
  Envoyer Imprimer  

 
L'EXPERT
 
 

Par Véronique Schapiro-Chatenay, professeur de danse et de maintien

 

En quoi la danse classique est-elle bénéfique ?

La danse est bénéfique dans la mesure où c'est une discipline qui ne met pas le corps en petits morceaux, qui sollicite le corps dans son entier, dans un souci d'élégance et de performance. En danse, comme dans la vie de tous les jours, comprendre le positionnement de son corps est la base. Si le corps est bien placé, on se fera moins mal et les résultats suivront.

 

En quoi votre méthode peut-elle s'y substituer ?

Tout le monde ne peut pas faire de danse classique, par manque de temps, de moyens. Ma méthode consiste à apporter tous les bienfaits de la danse classique sans avoir besoin de rentrer véritablement dans la danse. La rigueur et la justesse sont toujours nécessaires, il n'y a pas d'à peu près. En revanche, on peut faire les exercices "petits mais justes", et aller en progressant, chacun selon son rythme et ses possibilités. Evidemment, quelqu'un de souple aura moins d'efforts à faire, pareil pour quelqu'un de musclé. Mais l'intérêt est de gagner en souplesse et en force, quel que soit son niveau de départ. Il n'y a pas de compétences pré-requises, les bienfaits sont là pour tous, quels que soient l'âge et les aptitudes physiques. On peut arriver à un résultat et se faire plaisir, il suffit de le vouloir. Ma méthode permet de sentir son corps, d'en prendre conscience, d'en avoir le contrôle, de ne plus être esclave.

 

"Habiter son corps jusqu'au bout des doigts, c'est ce qui fait la vie"

Quel rôle joue le positionnement du corps dans l'apparence ?

Regardez la foule. Tous ces gens qui sont avachis, bossus, épaules arrondies, tête penchée. Ce ne sont pas des positions dynamiques, esthétiques, porteuses. C'est pourquoi je fais aussi du relooking corporel, pour des gens qui veulent changer leur apparence. Les femmes veulent être plus féminines, plus sensuelles, plus sûres d'elles. Je leur apprends l'élégance, la démarche, la verticalité, les épaules basses et le port de tête de la danseuse. Habiter son corps de partout, c'est ce qui fait la vie, le dynamisme. Dès qu'on oublie une partie de son corps, on n'a plus un ensemble performant. Je traque tout ce qui est inesthétique, jusqu'au bout des doigts, et j'insiste sur la position de la tête.

 

Quels exercices peut-on faire au quotidien pour gagner en souplesse et en élégance ?

On peut gagner en élégance dès qu'on se tient à la verticale, et qu'on respecte les cinq points clés : l'appui au sol, le bassin bien positionné, le buste à la verticale, les épaules basses, la tête droite. Pour la souplesse, je recommande l'exercice de la chaise : le pied posé sur une chaise, jambe tendue, le corps penché. L'idée générale, c'est d'être toujours en représentation, de "porter beau". Il y a des jours sans, où rien ne va. Si on porte beau, on rentre dans un cercle vertueux et le reste suit. Ma méthode est un résumé physique de la méthode Coué.

 

Mis à part les exercices, avez-vous d'autres conseils à donner ?

Les petites phrases rythment ma vie et celle de mes élèves : "il n'y a pas de fatalité", "faire petit mais juste, et toujours plus grand", etc. Mon rôle est de donner de l'énergie, de positiver. Se dire que tout n'est pas noir, rester dans l'espérance de l'autre, de la vie, de soi-même, ne pas prendre les choses au tragique. Le plus important, c'est de présenter son corps. Ce n'est pas une question de poids. On peut être gros et avoir de l'allure, et inversement. Il faut prendre confiance en soi, ne pas regarder ses défauts, mais chercher les petites choses faciles et qui ont un résultat immédiat et durable. Mon conseil : on ne peut pas se donner bonne conscience en allant à la gym une ou deux fois par semaine et oublier son corps le reste du temps.

 

En savoir plus
"Comment avoir un corps de danseuse"
par Véronique Schapiro-Chatenay
Editions Leduc.S
160 pages, 5 €
Consultez les librairies


Magazine Forme Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Quel est votre meilleur allié minceur ?

Tous les sondages