Ma question : "Je manque de confiance en moi avec certaines personnes"

Virginie, qui a du caractère et ose dire les choses avec ses proches, ressent un manque de confiance en elle à l'extérieur. Sarah Serievic, psychothérapeute, la conseille.

La question de Virginie

"Bonjour, j'ai un souci de manque de personnalité avec certaines personnes. Par exemple, avec mon mari, mon entourage, je n'ai aucun souci. Je suis sûre de moi, je ne me laisse pas faire, j'ai du caractère. Mais pour mon boulot ou la vie de tous les jours, ce n'est pas pareil. Je suis vendeuse de fruits et légumes sur les marchés et je vois du monde. Et bien souvent, je me laisse faire, je ne réagis pas, j'ai moins "de gueule". A cause de cela, un gros conflit s'installe en moi : je ne suis pas capable de prendre des décisions ou de réagir suivant la situation. C'est très pénible, mon mari me le fait remarquer sans cesse : "Avec moi tu te lâches, mais avec les autres..." Est-ce-que je suis lâche ? Sans doute. Pouvez-vous me conseiller ? Merci d'avance."

 Vous aussi posez votre question

 

La réponse de Sarah Sérievic, thérapeute

"Etes- vous bien sûre Virginie de vous "lâcher" aux moments les plus opportuns avec votre mari ? Vous êtes-vous demandé quand précisément ? Quels sont les événements qui vous fond sortir de vos gonds ? Ce serait bien de faire un récapitulatif de ces situations qui vous font réagir avec votre entourage proche et de vous questionner sur l'origine de ces comportements. Vous dîtes avoir un manque de confiance avec certaines personnes. Il serait intéressant de repérer quel type de tempéraments, quel rang social ou quel contexte viennent révéler votre incapacité à vous exprimer. Peut-être alors aurez-vous une idée plus précise de ce qui est ravivé par ces situations qui vous laissent dans l'incapacité de réagir."

"La petite fille que vous avez été n'a probablement pas été autorisée à s'exprimer dans toutes les circonstances, non pas parce que vos parents vous auraient fait taire, mais parce qu'au travers de comportements ou de paroles qui ne vous ont bien évidemment pas échappés, puisqu'ils vous ont parus décalés au vu de ce qui se vivait à l'intérieur de la maison, vous avez vraisemblablement capté qu'en dehors de la famille les enjeux étaient trop grands pour oser s'affirmer dans la spontanéité. Lorsqu'un enfant voit ses parents se comporter différemment à l'extérieur de la maison, il y a comme une loyauté inconsciente à répéter ces attitudes dont il a été témoin parce qu'il y a perçu un danger. Rassurez-vous Virginie, il n'y pas de lâcheté dans la difficulté d'expression mais une peur qui mérite d'être explorée."

 

 Le site de Sarah Sérievic

 A lire aussi : la question de Fatiah qui se trouve ennuyeuse