Garder l'ouïe fine : dix éléments de réponse Etes-vous déficient auditif ?

Si la gêne occasionnée par une mauvaise audition est différemment perçue selon les individus, l'ampleur de la perte auditive peut, elle, être déterminée de façon très précise.

Avant d'entrer dans les détails, voici l'échelle qu'utilisent les professionnels. Si votre perte auditive est de

l'orl commencera par examiner votre oreille : c'est l'otoscopie.
L'ORL commencera par examiner votre oreille : c'est l'otoscopie. © JPC-PROD - Fotolia

 0 à 20 dB (vous n'entendez plus les sons entre 0 et 20 dB) - audition normale
 20 à 40 dB - déficience légère
 40 à 70 dB -déficience moyenne
 70 à 90 dB - déficience sévère
 90 à 120 dB - déficience profonde
 120 dB - surdité totale

Avant de se rendre chez l'ORL pour des examens concrets, il est possible de pratiquer un autotest en répondant à quelques questions :

 Dans un lieu bruyant, avez-vous du mal à suivre une conversation ?
 Demandez-vous souvent à ce qu'on répète ce qui vient d'être dit ?
 Augmentez-vous le volume sonore de la télé ou du téléphone ?
 Avez-vous du mal à comprendre lorsque l'on vous parle dans l'obscurité ?
 Au téléphone, avez-vous du mal à comprendre les adresses, chiffres, etc. que l'on vous communique ?
 Au cinéma, avez-vous du mal à suivre un film étranger en version française ?

Si vous avez répondu par l'affirmative à au moins une de ces questions, vous avez peut-être des problèmes d'audition. Il faut absolument consulter un ORL : en consultant tôt, vos problèmes auditifs seront traités plus facilement et votre perte auditive sera moindre.

Une fois chez l'ORL, il vous fera passer différents tests visant à mesurer l'ampleur et l'origine de la perte.

 Il inspectera d'abord votre oreille. Cet examen s'appelle l'otoscopie et consiste à étudier le tympan et le conduit auditif pour détecter d'éventuels troubles ou infections. Cet examen permettra de déterminer si votre oreille est "apte" à recevoir une aide auditive.
 Il réalisera ensuite une audiométrie. Vous serez installé dans une cabine insonorisée et l'ORL vous fera entendre différents sons, à différents volumes. Son bilan prendra notamment la forme d'un petit graphique qui lui permettra de déterminer l'ampleur mais aussi la nature de votre handicap auditif. La séance dure environ 30 minutes et comprend deux aspects : l'épreuve vocale et l'épreuve tonale.
- Epreuve vocale : grâce à des listes de mots "phonétiquement équilibrées", on mesure votre compréhension à différents niveaux d'intensité.
- Epreuve tonale : grâce à des sons à fréquence plus ou moins élevée (donc plus ou moins aigus), on détermine quelles sont les fréquences que vous entendez et quelles sont celles qui vous posent problème. C'est cette épreuve qui permet de constituer un graphique, que l'on nomme audiogramme.

Sommaire