Protéger ses oreilles à tout âge Enfant qui parle mal à 4 ans : soyez vigilant

le dépistage permet de suivre l'évolution de la surdité et de la retarder.
Le dépistage permet de suivre l'évolution de la surdité et de la retarder. © Fotolia - Ingram - Istock

Un nouveau-né sur mille naît sourd. Les conséquences d'une surdité non diagnostiquée peuvent être importantes, notamment pour l'acquisition du langage et donc a posteriori le développement social de l'enfant. Des examens rapides et fiables sont possibles dès la naissance à la maternité, mais aucun budget n'est prévu pour organiser ces dépistages, ils ne sont donc pas automatiques dans tous les établissements.

Un enfant qui ne dit rien à 18 mois, qui ne fait que des phrases courtes à 2 ans et demi, qui n'est pas compréhensible à 4 ans qui ne répond pas à son prénom... Voici des signes qui doivent alerter et encourager à un examen auditif.

Parents d'ado, soyez vigilants

Ce sont généralement les parents qui remarquent les problèmes d'audition des adolescents. Selon le sondage pour la Journée nationale de l'audition, si le cadre familial n'est pas un relais d'informations sur ces sujets, par contre les parents restent les premiers référents en cas de troubles, avant le médecin traitant. En revanche, quand il s'agit d'acouphènes, les ados en parlent plus volontiers.

"La surdité, quel que soit l'âge, n'est pas une fatalité"

Pour les adultes, les remarques de l'entourage doivent être prises au sérieux. "Tu n'écoutes jamais", "Tu es sourd ou quoi ?" ou encore "Je viens de te le dire" sont des phrases à ne pas prendre forcément au second degré. Au-delà de 60 ans, une personne sur deux a une perte auditive significative. Ca signifie donc que la perte auditive débute bien avant et doit être prise en charge pour éviter le déclin de l'audition. Quelqu'un qui fait souvent répéter ou qui a du mal à retenir correctement les prénoms, ou qui les déforme, peut être simplement étourdie, mais peut aussi souffrir d'une surdité débutante.

 La surdité, quel que soit l'âge, n'est pas une fatalité. Des solutions existent si le dépistage est effectué par un professionnel. Les tests auditifs sont sans douleur et permettent de définir précisément les déficits auditifs pour trouver la solution la plus adaptée à la situation.

Sommaire