Cancer du poumon chez les non-fumeurs : peut-être une prédisposition génétique

Si le tabagisme reste de loin la première cause de cancer du poumon, 15 % des hommes et 53 % des femmes qui développent ce type de cancer n'ont jamais fumé de leur vie. C'est ce qui a poussé des chercheurs de la clinique Mayo de Rochester à rechercher une prédisposition génétique. Les résultats de cette étude viennent d'être publiés dans la revue scientifique The Lancet Oncology.
Deux variations génétiques ont été repérées sur le chromosome 13, qui semblent augmenter d'environ 60 % le risque de développer un cancer du poumon chez les non-fumeurs. A noter que le tabagisme passif constitue également une cause avérée de cancer du poumon chez les personnes qui n'ont jamais touché une cigarette de leur vie.