10 vraies réponses sur les menteurs Et comment je fais pour repérer les menteurs ?

helas, tous les menteurs ne sont pas aussi faciles à repérer que pinocchio...
Helas, tous les menteurs ne sont pas aussi faciles à repérer que Pinocchio... © iStockphoto/Thinkstock

Le monde est donc truffé de menteurs. Aïe. L'ennui, c'est que si on n'est pas contre un petit mensonge pieu une fois de temps en temps pour éviter de s'attirer les foudres de tati Huguette ("ta tarte aux mirabelles est vraiment délicieuse !"), on n'a pas du tout envie, à l'inverse, d'être victimes du mensonge des autres. Du moins en dehors des mensonges "cosmétiques" qui, parfois, nous arrangent bien ("Tu es resplendissante, tu n'as jamais fait aussi jeune !"). Y aurait-il donc une méthode, façon Pinocchio, qui permettrait de détecter les menteurs et, surtout, les mensonges ?

Hélas, le mensonge est rarement aussi aisément repérable dans la vraie vie. Evidemment, il y a les mauvais menteurs, ceux qui rougissent ou sont incapables de vous regarder dans les yeux lorsqu'ils profèrent une énormité dont ils ne sont pas fiers. Mais ce ne sont pas les plus dangereux : ils ont tellement de difficulté à mentir que 1/ il y a peu de chances qu'ils s'emploient régulièrement à cette méthode 2/ vous les voyez arriver à 100 km.

Détecteurs d'émotions, pas de mensonges

Non, l'ennui ce sont les autres, ceux qui mentent en vous regardant droit dans les yeux, sans ciller et, même, avec l'art de vous faire culpabiliser si jamais vous mettez leur parole en doute. Alors ceux-là, comment les repérer ? "Hélas, malgré ce que l'on voudrait nous faire croire, il n'y a pas de méthode pour détecter les menteurs, insiste Michel Fize. Même les détecteurs de mensonge, dont on parte tant aux Etats-Unis, ne sont pas fiables en tant que tels. Ce sont des détecteurs d'émotions, pas de mensonges." Ainsi, une personne émotive peut tout à fait "échouer" au test, tandis qu'un menteur parfaitement maître de lui-même ne fera pas ciller le détecteur même en affirmant des énormités.

Le plus souvent, le menteur sera donc découvert en même temps que le mensonge, en obtenant la "preuve" du larcin, parfois des semaines, des mois, voire des années après. Car il est finalement bien rare qu'un mensonge, surtout lorsqu'il implique des conséquences à long terme, ne soit découvert. C'est parfois au terme d'une enquête poussée, suite à des soupçons, parfois le fruit du hasard ou d'une inattention de la part du menteur. Pas facile, de tenir un mensonge sur la longueur sans jamais se trahir...

Sommaire