Demain j'arrête... De vouloir changer mes proches Et s'ils changent, les aimerez-vous toujours ?

a départ c'est ce côté artiste qui vous a sédiute chez lui... et maintenant vous
A départ c'est ce côté artiste qui vous a sédiute chez lui... Et maintenant vous voudriez gommer les défauts qui vont avec ? © BananaStock/Thinkstock

Ce cher Descartes avait une théorie intéressante : selon lui, on tombait amoureux des petits défauts des gens, plutôt que de leurs nombreuses qualités. Ce sont ces petites failles, ces imperfections qui font de nous des êtres uniques au charme particulier. C'est ce qui résonne en nous, d'autant que nous sommes également imparfaits.

Vos amis, et a fortiori votre amoureux, vous les avez choisis en connaissance de cause, vous avez pris le package, qualités et défauts inclus, parce que l'ensemble vous plaisait. D'ailleurs, c'est vrai, au départ, ça vous amusait beaucoup ce côté artiste désordonné chez votre conjoint. De même que son côté hyper sociable. Et c'est bien le côté pince-sans-rire super cynique de votre meilleure amie qui vous a attirée vers elle il y a 10 ans. Ou sa sensibilité exacerbée qui la rend à la fois si touchante et si vulnérable.

Et maintenant, vous voulez les changer ? Mais les aimeriez-vous toujours autant si par miracle ils devenaient irréprochables ? Il se pourrait bien que non. Ou alors, vous vous focaliseriez sur un autre défaut (car oui, nous en avons souvent plusieurs !)

Et puis, avouez-le, ça ne serait pas très logique de leur reprocher des traits de caractères que vous avez loués aux débuts de votre relation...

Sommaire