Demain j'arrête... D'être Bisounours ! Témoignages : elles sont trop gentilles

Toujours prêtes à rendre service, à dire du bien des autres, à prêter une oreille attentive aux copines dépressives... Ce sont de vraies gentilles, pleines de compassion. A tel point que certains les prennent pour une "bonne poire" et en abusent... 

Mirabelle : "Ma gentillesse se manifeste par de la sottise ou un savoir-vivre qui n'existe plus aujourd'hui. Je m'efface et essaie d'agréer les autres, par pure gentillesse uniquement. Je préfère ne pas imposer mes désirs et que tout le monde soit content. À mon détriment."

Agnès : "Certaines personnes en usent et en abusent sachant que je ne saurai dire non. Des amis, des collègues, qui me sollicitent de plus en plus, pour des raisons de moins en moins valables et qui une fois sorties de leurs ennuis m'oublient. Pas de reconnaissance mais en plus certaines profitent des confidences que j'ai pu faire contre moi."

Aurélie : "J'essaye de ne pas faire le premier pas envers les autres mais chassez la nature, elle revient encore (plus vite) au galop ! Résultat : si on ne demande pas mon aide, je suis triste et me sens seule et désemparée. Alors j'essaye de travailler sur comment trouver un juste milieu à tout ça... (par une aide extérieure)."

Dominique : "J'ai mis 35 ans pour apprendre à dire "non", je finissais toujours par faire les choses à contre-coeur pour avoir la paix et qu'on me lâche ! Mais avec un terrible sentiment de culpabilité par rapport à moi-même. Je m'en voulais pendant des mois entiers !"

Lire tous les témoignages 

Témoignez vous aussi

 

 

 

Sommaire