Arrêtez de vous dire : "J'aurais dû..." Faire fi des collègues qui se plaignent à tout va

 La situation : "Oh, tu as vu comment elle est habillée celle-là ? "Oh lala, tu as entendu parler du prochain séminaire ? Ca a l'air complètement nul !", blablabla.

 Votre réaction : Vous en avez assez d'entendre vos collègues se plaindre, de toujours devoir écouter sans jamais leur dire que vous n'en avez strictement rien à faire de leurs salades. Mais non, pour faire bonne figure, vous écoutez bien sagement leurs cancans et y aller de temps en temps de votre "Oh ?" "Ah !" "Sans blague ?!"

 Résultat : vous ruminez sans cesse et essayez de les éviter. Vous allez au travail tête basse et redoutez de devoir encore affronter un déjeuner avec elles. "J'aurais dû leur dire de fermer leur clapet à ces pipelettes" ou alors "la prochaine fois, je leur dirai qu'elles ne sont pas plus belles que les autres et qu'en plus, elles sont habillées comme des sacs malgré le prix de leurs fringues ".

 La solution : que ce soit dans le monde professionnel, en famille ou avec des amis, il n'est pas impossible d'avoir à faire à des personnes, disons médisantes et qui aiment parler des autres... Comment faire dans la mesure où, parfois, on apprécie ces personnes en dehors de ces petits travers et, surtout, où l'on n'a pas vraiment le choix... Eh bien si, vous avez le choix justement, mettez en pratique le fameux adage "mieux vaut être seul que mal accompagné". Mais peut-être que vous avez du mal à envisager un déjeuner seule au parc et que vous préférez encore avoir de la compagnie, quitte à ce que ne soit pas la plus plaisante... Dans ces cas-là, pourquoi ne pas tenter, aussi subtilement que possible, de leur faire parler d'autre chose que des autres ? "Vous avez  vu le dernier Danny Boyle ?" ou encore "Que pensez-vous du bio ?"... Si, malgré tout, elles s'obstinent à médire, vous pouvez tenter, gentiment encore une fois, une approche subtile : "Moi je la trouve sympa Marie-Odile, je trouve que vous y allez un peu fort quand même. Ca vous plairait de parler d'autre chose que du travail durant notre temps de pause ?" Quitte ou double. Mais au moins, vous serez fixée une bonne fois pour toute sur la variété de leurs sujets de conversation.

Sommaire