Demain j'arrête.... D'essayer d'être parfaite Un seul mot d'ordre : je prends le temps de vivre

Cette fois, il n'y a pas 36 solutions : pour arrêter d'être une fille parfaite au quotidien, il va falloir faire ressortir la femme paresseuse, brouillon, souillon et râleuse qui sommeille en vous. Mais si, elle existe, au plus profond de vous-même comme de chacune d'entre nous. Attention : non, nous ne préconisons pas que vous vous transformiez en flemmarde assumée. C'est bien d'avoir des activités, d'aimer les belles choses et d'être de bonne humeur. Mais il faut apprendre à être vraie, quitte à faire un peu moins envie (mais pas forcément pitié non plus, faut pas exagérer !).

essayez la grasse mat', vous verrez, vous y prendrez goût rapidement !
Essayez la grasse mat', vous verrez, vous y prendrez goût rapidement ! ©  Pressmaster - Fotolia

 D'abord, vous allez essayer de laisser quelques trous dans votre emploi du temps, des plages où vous n'avez pas forcément grand-chose de prévu, ce qui devrait vous permettre d'improviser. Vous allez voir, au début vous culpabiliserez. Puis vous vous rendrez compte que c'est chouette d'avoir un peu de temps pour flemmarder, ranger vos papiers, jouer avec votre chat ou improviser un petit ciné avec votre voisin du 4e. On y prend vite goût.

 Seconde étape : celle de la grasse mat'. Houla, ça ne va pas être facile tout de suite ! Passé 8h, si vous êtes encore dans votre lit, d'habitude, c'est que vous êtes malade. Ce dimanche, testez : rideaux bien fermés, pas de réveil, pas de chat qui vient vous gratter l'oreille pour réclamer des croquettes... Vous vous réveillez à 9h30, fraîche et dispose ? Félicitations ! Renouvelez l'exercice jusqu'à ce que le sentiment de culpabilité ait disparu. Ca ne prend généralement pas très longtemps...

 Maintenant, vous devez aussi apprendre à vous ouvrir à vos amis. C'est aussi à ça que ça sert ! Non, vous n'allez pas toujours aussi bien que vous le laissez paraître. Alors, sans vous ouvrir au premier venu, pourquoi ne pas leur en parler à eux, de ce qui vous tracasse ? C'est normal et sain de partager ses petits soucis avec ceux auxquels on tient. Cela vous fera du bien d'avoir leur soutien et ils prendront vos confidences comme une marque de confiance.

 Acceptez de rater des choses, et d'en rire. Même Bree Van de Kaamp loupe parfois son osso bucco. Elle n'en est pas moins une hôte accomplie, non ? Il faut savoir prendre du recul. Il n'y a rien de grave à remplacer le plat que vous aviez prévu par un plat Picard, parce que vous l'avez laissé un peu trop longtemps (3 heures de trop, en fait...) dans le four ! Si vous le racontez avec le sourire, ça fera rire tout le monde et la soirée n'en sera que mieux partie.

Voilà, vous avez quelques clés pour essayer de décrocher de cette course à la perfection. A vous de jouer. Nous, on ferme boutique et on s'en va prendre un pot en terrasse parce que bon, on ne voudrait pas que notre boss nous croit trop parfaites, non plus...

Sommaire