Demain j'arrête... d'être complexée ! Nous avons toutes des complexes !

on peut complexer sur tous les aspects de sa personne et de sa vie.
On peut complexer sur tous les aspects de sa personne et de sa vie. © Ariwasabi - Fotolia

De la petite gêne à la grande obsession, chacune d'entre nous a des complexes et celles qui vous diront l'inverse sont sans doute des menteuses. Si les complexes physiques avaient une saison, ce serait peut-être l'été...

Tous les ans, la même idée vous revient en tête. Celle que vous êtes flasque, que vos hanches débordent, que votre ventre est mou, que vos jambes sont loin d'être gracieuses... voire toutes celles-ci en même temps ! Vous redoutez de devoir porter des vêtements courts avec la chaleur, et n'osez même pas penser à l'étape du maillot de bain.

Complexée à la saison ou à l'année

Autre situation possible : vos complexes ne vous lâchent pas de l'année. Vous focalisez sur la bosse qui surmonte votre nez trop long, sur les valises que vous portez sous les yeux, sur vos rides plus nombreuses à chaque anniversaire... Bref, si vous n'aviez pas un prêt à rembourser et une peur panique de l'anesthésie, vous auriez même déjà fait appel à la chirurgie esthétique.

Complexes psychiques et sociaux

Moins connus mais pas forcément moins répandus, les complexes psychiques et sociaux. Réfléchissez bien, n'avez-vous jamais eu le sentiment d'être moins intelligente que les autres, de ne pas avoir fait assez d'études pour être à l'aise dans votre milieu, d'être moins riche que votre voisine, ou de ne jamais être à la hauteur pour prendre la parole en société ?

Allez, pas question de déprimer. Nous allons tenter de cerner ces complexes d'infériorité pour mieux les comprendre et pour apprendre à les dompter !

Sommaire