Nouveau traitement contre les poux, efficace dans 95 % des cas

L'efficacité d'une nouvelle molécule, l'ivermectine, dans la lutte contre les poux vient d'être démontrée par des chercheurs et médecins français associant l'AP-HP (Hôpital Henri Mondor et Hôpital Avicenne) et l'Inserm (Unité 738 « Modèles et méthodes de l'évaluation thérapeutique des maladies chroniques» et CIC 202, Tours). Si les lotions anti-poux classiques sont efficaces dans un certain nombre de cas, on observe de plus en plus de résistance aux traitements et les épidémies sont de plus en plus difficiles à traiter et à éradiquer. Comme de nombreux parasites, les poux ont en effet développé leur propre stratégie pour survivre dans des conditions difficiles. En faisant évoluer leur patrimoine génétique, ils deviennent insensibles aux insecticides. Ce nouveau médicament représente donc une réelle alternative thérapeutique efficace dans 95% des cas.
Les poux sont des parasites qui infestent plus de 100 millions de personnes à travers le monde chaque année. Entre 3 et 11 ans, les enfants sont particulièrement vulnérables, du fait de leurs comportements sociaux (jeux etc.) qui favorisent la propagation des parasites.
Ces travaux sont publiés dans l'édition du 11 mars de The New England Journal of Medicine.
Source : communiqué de presse Inserm / AP-HP.