Tout savoir sur la presbytie Des lentilles pour "rester jeune" ?

les lentilles ne corrigent la presbytie que si elle est associée à un autre
Les lentilles ne corrigent la presbytie que si elle est associée à un autre défaut visuel. ©  Vladimir Sazonov - Fotolia.com

Pas toujours facile d'accepter ces nouvelles lunettes, symboles qu'on le veuille ou non de vieillissement. Sans compter que le port de lunettes peut s'avérer franchement dérangeant quand on n'a pas l'habitude. C'est pourquoi les médecins ont développé des lentilles pour corriger la presbytie, exactement de la même façon qu'elles peuvent corriger les autres défauts visuels. Ceci dit, ces lentilles visent à corriger la presbytie accompagnée d'un autre défaut visuel. Les lentilles "presbytie seule" n'existent pas encore. Plusieurs versions sont disponibles.

 Les lentilles monofocales corrigent un œil en vision de près et un œil en vision de loin. "Pour un myope par exemple, on va corriger l'œil directeur, celui qu'on utilise pour viser, en vision de loin. On corrigera l'autre œil pour la vision de près", explique le Pr Cochener. Il y a donc un décalage entre les deux yeux : quelques jours peuvent être nécessaires pour s'habituer. Ce type de correction ne convient que pour les presbyties débutantes.

 Comme pour les lunettes, ce sont aujourd'hui les lentilles progressives qui ont le plus la cote. Si le but est le même, fournir une correction permanente, pour tous les types de distance, le principe varie un peu : les corrections de la lentille sont superposées, contrairement aux lunettes où elles "progressent", comme leur nom l'indique, verticalement d'un bord du verre à l'autre. La vision est donc la même, quelle que soit la position du regard. La correction intermédiaire est meilleure qu'avec des lunettes mais le cerveau doit s'habituer à ces nouvelles lentilles et cela peut prendre quelques jours (un mois au maximum).

Attention toutefois : les lentilles ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle, qui prendra peut-être une partie du coût en charge.

Sommaire