Les résultats de notre enquête "Régime Dukan : et après ?" Une stabilisation difficile à tenir

près de 2/3 des personnes en échec n'ont pas réussi à faire la dernière phase du
Près de 2/3 des personnes en échec n'ont pas réussi à faire la dernière phase du régime, celle de stabilisation. © CCM Benchmark

Pour près de 2 répondants sur 3, la reprise de poids est survenue parce qu'ils n'ont pas su suivre la dernière phase du régime : la phase de stabilisation. Un tiers des répondants estime que le régime ne lui était pas adapté.

Cette donnée témoigne du sentiment de culpabilité engendré par ce régime. Elle s'intègre dans le cadre général des conséquences psychologiques potentielles des régimes restrictifs.

Le rapport de l'Anses alerte notamment sur les conséquences psychologiques fréquentes telles que la dépression et la baisse de l'estime de soi face aux échecs à répétition des régimes amaigrissants.

Sommaire