Mieux digérer au quotidien Contre les flatulences, exit le chocolat

doucement sur le chocolat, si vous ne voulez pas être victime de flatulences...
Doucement sur le chocolat, si vous ne voulez pas être victime de flatulences... © Leah-Anne Thompson/Fotolia.com

Quoi de plus gênant que d'avoir des flatulences ? Pourtant cela n'a rien d'anormal. En effet, c'est en fin de digestion, lorsque les aliments atteignent le côlon qu'ils subissent la fermentation bactérienne. L'action des microbes sur les aliments entraîne un dégagement de gaz, comme l'hydrogène et le méthane, qui sont expulsés par l'anus. Mais certains phénomènes peuvent accentuer la production de gaz.

Les facteurs qui augmentent la fermentation

 Aérophagie. Soit le tic d'avaler de l'air quand on mange et l'on boit. L'accumulation de cet air dégluti peut provoquer des ballonnements et flatulences.

 Certains aliments sont réputés pour accentuer le processus de fermentation et de production de gaz. Les aliments riches en sucre ou en amidon (pâtes, céréales...), les légumineuses (choux, crudités crues), les fromages gras et fermentés, le chocolat...

 Mâcher du chewing-gum et boire des boissons gazeuses.

 L'intolérance au lactose ou à l'inverse la consommation de produits laitiers en grandes quantités sur une courte période.

 L'anxiété et le stress.

 La constipation qui par l'accumulation des selles qu'elle provoque, favorise la fermentation bactérienne et l'émission de gaz. Certaines maladies digestives comme la maladie de Crohn ou le cancer de l'intestin.

 Si le trouble s'associe d'un amaigrissement ou à l'inverse d'une prise de poids et d'un gonflement des jambes, consultez. Le changement d'habitudes alimentaires ou la prise de médicaments absorbant les gaz présents dans le tube digestif (type granulés de charbon actif) sont en général suffisants pour réduire significativement la sensation de gonflement et l'émission de flatulences.

 

Sommaire