Peut-on boire l'eau du robinet ? Quelles précautions prendre quand on boit de l'eau du robinet ?

Vous n'avez pas envie d'opter pour l'eau en bouteille du supermarché, mais vous souhaitez limiter au maximum les risques potentiels de l'eau du robinet ? Quelques précautions toutes simples peuvent vous rassurer.

 Mesure n°1 préconisée par David Servan-Schreiber et ses confrères : pour éliminer le trop-plein de chlore, il suffit de laisser l'eau reposer dans une carafe pendant une heure environ. Le chlore et les dérivés chlorés vont s'évaporer naturellement. En revanche, ne laissez pas croupir l'eau dans votre carafe plus de deux jours.

 Mesure n°2. Lorsque vous voulez prendre de l'eau au robinet, laissez-là d'abord couler quelques secondes, afin d'évacuer l'eau qui stagnait dans les tuyaux. Principe d'autant plus valable quand vous rentrez après quelques jours ou quelques semaines d'absence.

 Mesure n°3. Si vous devez faire cuire un aliment dans de l'eau : faites plutôt couler de l'eau froide que chaude. Au besoin, faites-la chauffer ensuite dans une bouilloire. L'eau chaude qui a stagné dans les canalisations peut s'altérer.

 Mesure n°4. Vous pouvez opter pour une carafe filtrante ou un filtre sur robinet. Ils contiennent du charbon actif en poudre, qui permet d'éliminer le chlore et les dérivés chlorés, ainsi que certains pesticides non solubles dans l'eau et quelques résidus médicamenteux. "Certaines carafes éliminent en plus les nitrates si elles possèdent une résine échangeuse d'ions", note le communiqué commun de David Servan-Schreiber et de WWF France.

 Mesure n°5. Il existe aujourd'hui des filtres encore plus efficaces dotés d'un mécanisme dit à osmose inverse, qui se branche généralement sous l'évier. "Ils filtrent 97% des nitrates, 98 % des pesticides, 99% du plomb ainsi que la plupart des résidus de médicaments." Un inconvénient tout de même : le prix élevé, plusieurs centaines d'euros.

Sommaire