Les additifs dans votre assiette Santé : réglementation stricte donc risques infimes

 De nombreuses études contradictoires existent sur les effets des colorants sur la santé mais aujourd'hui ce n'est ni dans l'intérêt des industriels ni dans celui des gouvernements d'utiliser ou de laisser disponibles des colorants qui auraient des effets néfastes sur la santé. Il existe une liste officielle des colorants alimentaires qui sont soit autorisés, soit autorisés sous certaines conditions ou totalement interdits dans l'insdutrie alimentaire par la loi française. L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a mis en place il y a quelques mois une nouvelle expertise de tous les colorants alimentaires autorisés afin de s'assurer de leur innocuité sur la santé.

 Une récente étude britannique montrait que la tartrazine (colorant jaune utilisé notamment dans les sodas) entraînait des risques d'hyperactivité chez les enfants. Mais Sylvain Guyot, chargé de recherche à l'INRA de Rennes, explique : "L'étude en question a été rejetée par la communauté scientifique en raison de la méthode d'expérimentation très discutable. Par contre, le lobbying politique a obtenu une modification de la législation avec notamment l'obligation pour les industriels de mentionner la présence de ce colorant sur l'emballage" avec notamment la mention "peut avoir des effets indésirables sur l'activité et l'attention chez les enfants". Elle sera effective à partir du 20 juillet 2010. "Les industriels devront donc se passer de ce colorant pour éviter de perdre des consommateurs" ajoute-t-il.

 

Sommaire