Dépistage du cancer du colon : comment ça se passe ? De 50 à 74 ans, tous les deux ans !

a 50 ans, on peut avoir encore de grands projets, il faut être en bonne santé
A 50 ans, on peut avoir encore de grands projets, il faut être en bonne santé pour les réaliser. © gwimages - Fotolia

Le dépistage organisé par l'Assurance maladie et le ministère de la Santé s'adresse à toutes les personnes de plus de 50 ans.

Les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans sont donc invités à se faire dépister gratuitement tous les deux ans en effectuant le test qui est distribué par les médecins traitants sur simple demande.

En plus d'être gratuit, le dépistage est indolore. Il ne nécessite ni prise de sang ni coloscopie. Il s'agit de faire de simples prélèvements des selles et de les renvoyer pour analyse. Les résultats seront directement adressés au patient et à son médecin traitant. Dans 98% des cas, les résultats sont négatifs et le patient est invité à refaire ce même test deux années plus tard.

Détecter tôt pour mieux soigner

La récurrence du test tous les deux ans permet de s'assurer qu'aucun cancer se développe et, dans le cas contraire, de pouvoir intervenir et traiter un cancer débutant en ayant recours à des thérapeutiques qui seront moins lourdes et plus efficaces.

Le maître mot de la campagne incitant au dépistage en 2011 est : "Dès 50 ans, c'est le moment." Car si le dépistage du cancer du sein est devenu un réflexe depuis une dizaine d'années pour les femmes qui font une mammographie tous les deux, le dépistage du cancer colorectal doit encore entrer dans la routine médicale des plus de 50 ans.

Sommaire