Le Bisphénol A provoquerait des troubles intestinaux chez les adultes

Il a défrayé la chronique il y a quelques mois, parce qu'on le retrouvait dans les biberons en plastique des bébés. Mais les adultes sont eux aussi exposés au bisphénol A (BPA), puisqu'il est souvent retrouvé dans le revêtement intérieur des boîtes de conserve et des cannettes. Une équipe de l'Institut national de recherche en agronomie (Inra) de Toulouse vient de démontrer que le BPA pouvait aussi avoir des conséquences néfastes sur les adultes, notamment sur le plan intestinal.

Des expériences menées chez les rats ont prouvé qu'il contribuait à diminuer la perméabilité de l'épithélium intestinal, qui permet la circulation de l'eau et des sels minéraux nécessaires à l'équilibre de notre organisme. Cela pourrait, entre autres, favoriser la rétention d'eau dans le corps. Ces phénomènes ont été constatés pour des quantités de BPA pourtant dix fois inférieures à la dose journalière acceptable déterminée par les autorités sanitaires, de 0,05 mg par kilogramme de poids corporel. Le BPA semble aussi avoir un effet chez le fœtus, lorsqu'il est exposé in utero : il augmenterait le risque de développer une inflammation intestinale sévère à l'âge adulte.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de l'Inra.