Faut-il continuer à manger des fruits et légumes pour éloigner le cancer ? David Servan-Schreiber : il faut mettre ces résultats en perspective

David Servan-Schreiber est médecin et chercheur en neurosciences. Il est l'auteur de deux ouvrages best-sellers, dont "Anticancer". Ce guide développe l'hygiène de vie à adopter pour minimiser les risques de développer un cancer. Il s'attarde notamment sur une alimentation "anticancer".
pour david servan-schreiber, il faut bien sûr continuer à manger des fruits et
Pour David Servan-Schreiber, il faut bien sûr continuer à manger des fruits et légumes, en privilégiant ceux qui ont une action marqué dans la prévention du cancer. © Olga Lyubkina - Fotolia.com

Pour le Dr Servan-Schreiber, les conclusions de l'étude Boffetta ne sont pas contradictoires avec ses propres recommandations. Il faut juste les mettre en perspective, explique-t-il dans un article posté sur son blog (guerir.fr) en avril. "Tout d'abord, la consommation de "plus de fruits et légumes" prise isolément des autres changements de style de vie est très limitatif. On ne peut s'attendre à vaincre le cancer avec une seule intervention. On ne demande pas, par exemple, à un médicament de chimiothérapie d'être efficace tout seul quand il s'agit du cancer."

Autre précision de la part du médecin : les légumes sont importants pour lutter contre le cancer mais doivent être inclus dans un régime alimentaire sain, comprenant bien d'autres éléments. C'est le cas du régime méditerranéen, par exemple, qui, selon une étude de 2004, diminuerait de près de 50 % le risque de développer un cancer. Sans compter que cette alimentation, pour être vraiment efficace, doit être couplée avec un mode de vie le plus sain possible.

Enfin, David Servan-Schreiber insiste sur l'importance de distinguer les fruits et légumes. "Considérer les "fruits et légumes" comme une catégorie générale, c'est un peu comme parler de "médicaments" comme d'une catégorie générale." Et de conclure son post par un conseil sous forme de recommandation : "Continuez de manger de nombreux fruits et légumes, en privilégiant ceux qui ont une activité anticancer documentée."

Sommaire