L'ail, votre allié santé Consommer l'ail cru pour conserver ses bienfaits

Vous en êtes désormais convaincu : vous allez ajouter un peu d'ail dans votre vie ! Reste une question majeure : comment ? Faut-il le mélanger à vos salades, en truffer votre gigot, vous enduire de pommade ou vous détremper dans un bain à l'huile essentielle d'ail ? Plusieurs solutions s'offrent à vous.

l'ail est plus riche cru que cuit.
L'ail est plus riche cru que cuit. © Richard Villalon - Fotolia.com

 L'idéal, pour lui conserver toutes ses vertus, c'est de consommer l'ail cru, finement émincé, avec une salade par exemple. L'aillicine est alors présente en grandes quantités. A la cuisson, en revanche, elle perd en puissance et l'on estime qu'il faut environ tripler la dose pour obtenir les mêmes bénéfices.

 L'ennui, c'est que tout le monde ne digère pas très bien l'ail cru, alors qu'il passe beaucoup mieux cuit. Une solution consiste donc à rajouter l'ail quelques minutes avant la fin de la cuisson : il ne sera plus tout à fait cru mais conservera la plupart de ses propriétés. Evitez, en revanche, de le laisser carboniser : il deviendrait alors plus toxique qu'autre chose.

 Si ce n'est pas la saison ou que, vraiment, vous n'aimez pas l'ail, vous pouvez également le consommer sous forme de complément alimentaire, en gélules par exemple. Attention en effectuant votre choix, n'hésitez pas à demander conseil à un spécialiste. Il faut notamment que l'enrobage de la gélule résiste aux sucs gastriques pour qu'elle parvienne intacte et se libère dans les intestins.

 Autre option : l'huile essentielle d'ail. Elle peut s'utiliser dans la nourriture mais aussi sur la peau. Deux désagréments tout de même, qui expliquent qu'elle soit relativement peu utilisée : l'odeur est très prononcée et l'huile est un peu "agressive". Mieux vaut donc y aller doucement sur la quantité et respecter à la lettre les consignes.

 Vous pouvez aussi utiliser une pommade à base d'ajoène, un composé de l'ail qui aide à lutter contre une mycose, le fameux pied d'athlète.

Sommaire