Quelle quantité d'eau boire par jour ?

Notre corps a besoin de renouveler une certaine quantité d'eau, afin de rester bien hydraté. La médecin nutritionniste Laurence Plumey nous explique ce qu'il faut boire chaque jour.

Quelle quantité d'eau boire par jour ?
© Ivan Kruk-123rf

Chaque jour on en perd une bonne partie de l'eau contenue dans notre corps (65%). Pour que notre corps continue de bien fonctionner, il faut la renouveler. "La plupart des gens ne boivent que 500 ml d'eau par jour et compensent ensuite par des sodas", soit exactement ce qu'il ne faut pas faire, selon la médecin nutritionniste Laurence Plumey. L'auteure de Sucre, gras et sel : ce que contiennent vraiment nos aliments, paru aux éditions Eyrolles nous explique combien d'eau il faut boire chaque jour. 

A quoi sert l'eau de notre corps ?

L'eau de notre corps gère le volume du sang et de la lymphe. Elle alimente toutes nos zones humides : la salive, les yeux, les articulations, l'absorption des nutriments durant la digestion, l'hydratation de la peau. C'est elle qui élimine les déchets de la digestion et qui aide à maintenir la température du corps. Mais pour faire tout cela, elle doit être ingérée en quantité suffisante.

Quelle quantité d'eau faut-il boire par jour ?

Le corps est composé de 65% d'eau, si l'on fait 60 kg cela représente 40 litres. Chaque jour, on perd en moyenne 3 litres d'eau qui ont besoin d'être renouvelés. Mais la quantité évolue en fonction de plusieurs facteurs : son poids,  sa taille, son activité physique, ainsi que la température extérieure… Plus on est grand, et plus on a besoin de boire de l'eau. Plus on fait de sport et plus le corps dépense son eau et a besoin qu'on la renouvelle. 

Comment le corps perd-il ses litres d'eau quotidiens ?

Les 2,5 à 3 litres d'eau perdus quotidiennement sont évacués via l'urine principalement : 1,5 litres. Mais aussi les selles, l'air expiré (un demi litre), la respiration : soit la vapeur d'eau qui sort de la peau à cause des changements de température et bien sûr la sudation. On perd en transpirant au minimum un demi litre d'eau chaque jour, variable en fonction de la chaleur et de l'exercice physique que l'on pratique.

Qu'est ce qu'une bonne hydratation ?

Bien s'hydrater, c'est compenser à 100% la perte naturelle d'eau du corps. Cela ne veut pas dire qu'il faille boire 3 litres d'eau par jour. On en récupère une bonne partie par les aliments. Les fruits et légumes sont en moyenne composés à 95% d'eau. Si on en mange à chaque repas, on récupère déjà 1 litre à 1,5 litres d'eau. Le reste, il faut le boire, soit 1,5 à 2 litres d'eau chaque jour.

Comment s'hydrater au fil de la journée ?

Cela ne sert à rien de ne rien boire de la journée et d'avaler une bouteille entière le soir. Boire tard encombre la vessie durant la nuit, l'eau stagne et favorise le développement des bactéries. L'idéal, c'est de répartir nos 1,5 litres d'eau au fil de la journée, du matin au soir. Cela représente environ 8 verres d'eau. Vous pouvez boire un grand verre de jus d'orange le matin (qui vous apporte la vitamine C nécessaire) et un verre d'eau, puis deux autre verres d'eau le midi. Le docteur Laurence Plumey ajoute : "Il y a des rumeurs qui disent qu'il n'est pas bon de boire en mangeant. Mais l'estomac est tout à fait capable de supporter deux verres d'eau avec un repas !" Continuez l'après-midi, vous pouvez aussi boire du thé, des tisanes… Sans y ajouter de sucre. Beaucoup boire nécessite de manger un peu salé pour le bien-être des cellules. 

Doit-on se fier à la sensation de soif pour boire ?

"Le besoin de boire s'entraîne !" explique la médecin nutritionniste. Souvent, on se dit qu'on n'a pas soif et que donc, on n'a pas besoin de boire. Mais si l'esprit est occupé, il ne ressent pas forcément la soif. Or, le corps se déshydrate quand même. C'est en buvant que l'envie de boire naît. Il faut donc boire petit à petit, et garder en permanence une bouteille d'eau dans son champ de vision pour y penser. 

Quels sont les signes de la déshydratation ?

La soif est le premier signe de déshydratation. On a un centre de la soif dans le cerveau. Lorsqu'on ne boit pas assez, une déshydratation légère se crée au départ, la pression artérielle diminue ce qui stimule le centre de la soif. Les personnes âgées ressentent cette sensation beaucoup plus tard, ce qui les rend très vulnérables à la déshydratation. Ensuite, si l'on ne boit toujours pas suffisamment, on ressent de la fatigue, des vertiges, des maux de tête. Au bout de quelques jours, cela peut entraîner des troubles de la conscience, des chutes de tension, des troubles du comportement et des urines très foncées. Si le corps perd plus de 10% de son poids en eau (soit 4 à 5 litres de déficit) la vie est alors mise en danger. 

Peut-on "trop" boire ?

Trop boire est une maladie, elle porte un nom : la potomanie. Elle crée une hyper hydratation et dérègle l'équilibre de l'organisme. De la même manière que les cellules ne fonctionnent pas correctement en deçà d'une certaine quantité d'eau, elles ne vont pas bien non plus si elles en reçoivent une trop grande quantité. Mais c'est très rare. Si l'on a très soif alors que l'on continue de boire, associé à un amaigrissement, cela peut être un signe de diabète, il vaut alors mieux aller consulter son médecin. 

Lire aussi