Pr Gressens : "Le jeu est un excellent moteur de développement cérébral pour l'enfant" "Méningite : pas toujours de fièvre"

J'ai toujours eu peur de la méningite et je voudrais savoir quels sont les signes chez l'enfant ?

Chez l'enfant d'un certain âge, ce sont surtout les vomissements, la photophobie (peur de la lumière), la nuque raide et douloureuse, la diminution de la conscience. Il peut y avoir des signes cutanés. La fièvre n'est pas toujours présente.

"Le rhume de cerveau existe, mais il n'a rien à voir avec le cerveau"

Le fils d'une amie a eu une méningite il y a quelques mois. Apparemment ça n'est pas toujours si grave ? Il s'est bien remis, mais elle redoute qu'il y ait des conséquences plus tard : est-ce le cas ?

Les conséquences des méningites dépendent largement de l'âge de survenue.

Chez le nouveau-né ou nourrisson de moins de 6 mois, c'est malheureusement souvent très grave. Passé ce cap, tout est possible et dépend largement de la rapidité de l'instauration du traitement par antibiotiques.

S'il n'y a pas de séquelle immédiate, il y a également peu de risque de séquelles graves ultérieures. On ne peut cependant pas exclure de petits déficits apparaissant par exemple en période scolaire. Mais cela est à évaluer au cas par cas, en fonction de l'histoire de la maladie, des scanners, de l'évolution de l'enfant... Difficile de faire une généralisation à distance.

Un enfant ayant eu une craniosthénose a-t-il plus de risques d'infection qu'un autre ?

Les os du crâne chez le fœtus et le nouveau-né ne sont normalement pas soudés. Certains enfants ont, avant la naissance, une soudure prématurée de certains os de crâne, c'est ce qu'on appelle une craniosténose. Les conséquences majeures sont généralement un problème esthétique car le crâne est déformé. Une opération chirurgicale dans les premiers mois de vie permet généralement de corriger ce problème de façon plus ou moins complète.

Les risques infectieux existent uniquement en période opératoire et lors de la cicatrisation, comme pour toute opération. Une fois cette période passée, il n'y a pas plus de risque d'infection que n'importe quel enfant.

Le rhume de cerveau existe-il vraiment ?

Oui mais il ne touche en rien le cerveau... Je ne connais pas l'origine de cette expression. Il s'agit du rhume banal. Donc aucun danger pour le cerveau.

Sommaire