Jusqu'au 28 mars, des Journées contre la sclérose en plaques

C'est une maladie insidieuse, invisible et handicapante qui touche pas moins de 80 000 personnes en France. La sclérose en plaques est une maladie neurologique dégénérative, première cause de handicap chez l'adulte jeune en France. Elle se déclenche généralement entre 20 et 40 ans et l'on ne dispose aujourd'hui d'aucun traitement curatif. Ces 5es journées sont organisées par l'Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (Unisep), dans le but de mieux faire connaître cette maladie qui, dans les premiers temps, ne se voit pas. En s'attaquant à la gaine des neurones, la myéline, elle provoque d'abord des symptômes variés (fourmillements, faiblesses dans les membres, troubles de la vision…), avant de régresser, puis de revenir à intervalles variables. Cette année, l'association a organisé un concours de vidéos amateurs sur le thème des préjugés liés à la sclérose en plaques. Celles des trois lauréats seront diffusées pendant cette semaine de mobilisation. D'autres manifestations, telles que des expositions et des conférences, auront lieu dans toute la France. Des célébrités se mobilisent également, à l'image de l'ex-Nul Dominique Farrugia, lui-même atteint de sclérose en plaques, ou de la journaliste Claire Chazal.

Voir toutes les manifestations sur le site de l'Unisep.
Lire notre dossier sur la sclérose en plaques.