Entorse : soigner rapidement pour éviter les séquelles Chez le pharmacien, aux urgences ou chez le médecin ?

si votre médecin n'est pas disponible, filez chez le pharmacien : en fonction de
Si votre médecin n'est pas disponible, filez chez le pharmacien : en fonction de la gravité apparente de votre blessure, il vous prodiguera les premiers soins et vous dirigera vers un spécialiste. © iStockphoto/Thinkstock

Vous venez de glisser sur le carrelage fraîchement lessivé de votre cuisine et vous vous êtes tordu la cheville. Elle vous fait mal, a commencé à enfler légèrement, mais vous pouvez encore poser le pied par terre. Que faire ? Qui consulter ?

A vrai dire, tout dépend, pour commencer, du moment de la chute en question. "Beaucoup de chutes ont lieu le week-end, commente Martine Baumgarten, pharmacienne. C'est logique, ce sont les jours où on a le plus d'activités physique : on fait du sport, mais aussi le ménage ou les courses..."

 Le week-end, oubliez votre médecin traitant qui, si jamais il consulte, a probablement 25 patients avant vous agglutinés dans sa salle d'attente.

 Les urgences peuvent être une solution mais sachez qu'une entorse n'est évidemment par prioritaire et que vous devez vous attendre à patienter plusieurs heures en moyenne.

 Reste donc le pharmacien qui, s'il n'a pas le droit de soigner, peut poser des questions et donner des conseils en fonction de la situation. "Notre rôle est d'orienter le patient au mieux pour une prise en charge optimale", confirme Martine Baumgarten. Ainsi, si le patient souffre beaucoup et ne peut plus poser le pied par terre, il est dirigé illico presto vers les urgences. Si la douleur semble gérable, qu'il n'y a pas ou peu de gonflement et que le patient peut poser le pied par terre, le pharmacien va fournir quelques conseils diminuer l'œdème et la douleur, selon le protocole Grec évoqué précédemment. Il peut également lui fournir des béquilles pour lui éviter de poser le pied. Ces soins d'urgence permettent de stabiliser la situation et d'éviter les séquelles si jamais l'entorse se révélait plus importante que prévu : à l'issue du week-end il faut alors consulter un médecin.

 Si jamais l'accident survient un dimanche et que la douleur est trop importante pour être soulagée en automédication, vous n'avez d'autre choix que de filer aux urgences.

 En semaine, rendez-vous chez votre médecin ou votre pharmacien. Selon la gravité de la blessure, il vous conseillera sur les soins à apporter ou vous orientera vers un spécialiste ou vers un établissement de santé pour des examens complémentaires.

Sommaire