Chiro, kiné, ostéo, rebouteux... S'y retrouver Un métier qui nécessite des années de formation

 

L'ostéopathie est tout sauf un métier qui s'improvise. Avant de décrocher le diplôme officiel d'ostéopathe, les étudiants doivent suivre une formation poussée. Elle se décompose en deux parties :

 L'enseignement fondamental : anatomie, physiologie, etc. qui permet de connaître par cœur l'ensemble du corps humain et de son fonctionnement.

 Quelque 2 000 heures de formation sur la théorie et la pratique de l'ostéopathie.

Au total, cela représente pas moins de six années d'études à temps plein (environ 5 000 heures), qui se font dans des écoles spécialisées. C'était du moins la situation en France jusqu'en 2007, lorsqu'un décret est venu réformer la formation. Aujourd'hui, le diplôme peut être délivré pour trois ans d'études à temps plein (2660 heures). Ce qui déplaît fortement à l'Ufof : "Ce n'est pas suffisant. L'Organisation mondiale pour la santé recommande un minimum de 4 300 heures de formation, explique le président Dominique Blanc. La plupart des pays européens ont également ce niveau d'exigence."

 

Un label européen


Les pouvoirs publics ont mis en place un agrément que les écoles peuvent obtenir si elles remplissent certaines conditions en termes d'enseignement mais aussi de locaux, sécurité, etc. Aujourd'hui, 45 écoles ont obtenu cet agrément et sont donc susceptibles de délivrer le diplôme d'ostéopathe. Ce qui ne convient pas du tout à l'Ufof : "Le diplôme d'ostéopathe se trouve dévalorisé, il ne correspondra bientôt plus à grand-chose puisque certaines personnes n'auront étudié que trois ans pour l'obtenir, d'autres six", regrette Dominique Blanc.

 

Mais alors, comment s'y retrouver lorsque l'on veut s'assurer que notre ostéopathe a suivi une formation complète ? La Fédération européenne des ostéopathes a mis en place un nouveau label de qualité, adopté par près de 20 pays européens : le Label EUR OST DO. Ce label garantit une formation de 4 300 heures, un exercice exclusif, l'observation d'un code de déontologie, d'une charte d'éthique et d'une charte de qualité. Avant de prendre rendez-vous chez un ostéopathe, vous pouvez donc lui demander s'il est "labellisé".

 

Sommaire