Somnolence : les Français dorment debout ! Le cas particulier des enfants : non, la somnolence n'est pas génétique !

41% des enfants scolarisés ont du mal à se réveiller le matin.
41% des enfants scolarisés ont du mal à se réveiller le matin. © Eléonore H - Fotolia.com

Les adultes ne sont pas les seuls à piquer du nez au beau milieu de la journée : les enfants aussi ont leurs petits coups de pompe et, surtout, 41 % des enfants scolarisés semblent avoir du mal à se réveiller le matin, selon leurs parents.

Plus troublant : les enfants de parents somnolents sévères ont plus de mal à se réveiller que la moyenne (68 % contre 34 % chez les non somnolents). L'inquiétude augmente encore quand on lit que pas moins de 11 % des parents d'enfants scolarisés se plaignent que leur enfant a des difficultés en classe liées à la somnolence. Pourtant, seuls 6 % des parents concernés disent avoir été alertés par l'enseignant...

Rappelons qu'un bon sommeil est absolument primordial pour le bon développement et l'épanouissement de l'enfant.

 Un bon sommeil, c'est minimum 8 heures par nuit.

 C'est aussi ne pas laisser à disposition de l'enfant des équipements électroniques dont il pourrait se servir jusqu'à des heures indues et qui ne procurent pas l'atmosphère calme et reposante propice à l'endormissement.

 L'INSV souligne la nécessité d'expliquer aux enfants l'importance d'un bon sommeil, notamment en leur montrant le rapport de cause à effet entre la privation de sommeil et la désagréable somnolence dans la journée.

Sommaire