Contre le risque de noyade, avez-vous les bons réflexes ?

Si vacances riment souvent avec insouciance, la baignade doit rester synonyme de vigilance rappelle l'Inpes. Et pour cause, en 2009, entre le 1er juin et le 30 septembre, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 1366 noyades accidentelles, dont 462 ont été suivies d'un décès, soit en moyenne près de 4 décès par jour. 782 ont eu lieu en mer (dont 188 décès), 239 en piscine (dont 54 décès), 143 en plan d'eau, 151 en cours d'eau et 51 dans d'autres lieux (baignoires, bassins…). Au total, 98 jeunes de moins de 20 ans sont décédés dont 39 de moins de 6 ans. En piscine, 17 enfants de moins de 6 ans se sont noyés parce qu'ils ont échappé à la surveillance d'un adulte et qu'ils ne savaient pas nager. En cours d'eau ou plan d'eau, les adultes se sont noyés à la suite d'un malaise, ou d'une chute en relation avec la consommation d'alcool, ou d'une activité dangereuse et/ou solitaire. En mer, les victimes de noyades étaient souvent des touristes de plus de 45 ans ayant un problème de santé
L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) édite une brochure sur les différentes précautions à adopter : "Mode d'emploi de la baignade, pour un été en toute sécurité". Elle rappelle les bons gestes à adopter au moment des baignades, notamment privilégier les zones de baignade surveillées, entrer progressivement dans l'eau, toujours surveiller les enfants lorsqu'ils jouent au bord de l'eau et se baigner en même temps qu'eux.

Lire aussi notre dossier A l'eau sans danger.
Télécharger la brochure "Mode d'emploi de la baignade, pour un été en toute sécurité".