Et si vous vous mettiez au chlorure de magnésium ? Professeur Giroud : "Essentiellement pour lutter contre l'anxiété légère et les petits troubles du sommeil"

Le professeur Jean-Paul Giroud est membre de l'Académie de médecine et son  représentant auprès de l'Agence du médicament pour les autorisations de mises sur le marché des médicaments (AMM).

"Pas de contre-indication particulière à part pour les personnes souffrant de problèmes rénaux"

Vous semble-t-il judicieux d'utiliser le chlorure de magnésium en automédication ?

Le magnésium intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques de l'organisme. Les carences graves en magnésium sont très peu fréquentes et généralement associées à des maladies graves digestives ou rénales et doivent donc être traitées directement par le médecin.

Il peut être utile pour traiter de petites manifestations à type d'émotivité, de fatigue passagère, de troubles mineurs du sommeil ainsi que dans les crampes musculaires et les fourmillements.

En revanche, y a-t-il des pathologies pour lesquelles vous ne le recommandez pas, contrairement à ce qui est avancé par les défenseurs du chlorure de magnésium ?

Oui, dire qu'il aide à traiter la sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer, la méningite ou les infections pulmonaires voire la grippe doit être considéré comme des informations mensongères.

De même, on n'a jamais prouvé qu'il guérissait la grippe ou les infections pulmonaires.

"L'automédication doit être limitée dans le temps"

Le chlorure de magnésium est également employé par les médecins...

Effectivement, il est employé pour traiter certains troubles graves du rythme cardiaque spécifiques. Mais il doit être administré par voie intraveineuse et donc sous surveillance médicale.

Y a-t-il des contre-indications ou des précautions à prendre lorsqu'on souhaite utiliser le chlorure de magnésium en automédication ?

Ce n'est pas un remède dangereux et il n'y a pas de contre-indication particulière à mon sens, à part en cas d'insuffisance rénale et en association avec certains médicaments du coeur. Dans ce cas, mieux vaut s'abstenir. En revanche, les femmes enceintes peuvent l'utiliser sans culpabiliser, si ça leur permet d'être plus détendues. C'est de toute façon beaucoup moins mauvais que d'absorber des psychotropes de façon inconsidérée.

Bien sûr, comme toute elle automédication si les troubles persistent, il faut consulter un médecin.

Sommaire