Diagnostic biologique de l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie infectieuse affectant le foie. Il est important de la dépister car la majorité des patients atteints ne présentent pas de symptômes aux premiers stades de la maladie.

Diagnostic biologique de l'hépatite C
© JPC_PROD_Fotolia

Qu'est-ce que l'hépatite C ?
L'hépatite C est une maladie infectieuse affectant le foie. Elle est due à un virus, qui est transmis par voies sanguine, sexuelle et périnatale (de la mère à l'enfant).
L'infection se manifeste par une inflammation du foie. L'hépatite C peut être aiguë (de courte durée) ou chronique et peut évoluer, dans les cas les plus graves, en cirrhose ou en cancer du foie.

Dans quels cas un test de dépistage de l'hépatite C est-il prescrit ?
La majorité des patients atteints de l'hépatite C ne présentent pas de symptômes aux premiers stades de la maladie. Le virus peut donc être dépisté dans le cadre d'examens n'ayant pas pour objectif de le mettre en évidence.

Chez les patients présentant des symptômes (ex : fatigue, léthargie, perte d'appétit, nausées, ictère), une analyse de sang peut être prescrite à des fins exploratoires par le médecin.
Le dosage des anticorps dits anti-VHC permet de diagnostiquer une infection par le virus de l'hépatite C.

Dosage sanguin des anticorps anti-VHC : comment les résultats sont-ils interprétés ?
 Une recherche d'anti-VHC négative indique soit l'absence d'infection soit que celle-ci est trop récente pour être dépistée.
 Une recherche d'anti-VHC positive indique que l'infection est probable et doit être confirmée dans le cadre d'un second test.

Attention : les normes diffèrent selon les techniques utilisées par les laboratoires.
Sachez que les résultats ne constituent pas à eux seuls un diagnostic. Il est donc important de consulter un médecin, afin de prévoir avec lui des examens complémentaires ou un éventuel traitement.

 Voir notre fiche pratique sur l'Hépatite C.