Dans mon armoire à pharmacie, il y a... Et quand je pars, je prends ma trousse de secours !

Maintenant que votre armoire à pharmacie est complète, vous pouvez vous attaquer à votre trousse de secours.

avant de partir à l'assaut du fameux gr20, veillez à ce que votre trousse de
Avant de partir à l'assaut du fameux GR20, veillez à ce que votre trousse de secours soit complète... © Jean-François Perboire - Fotolia.com

Veillez bien à séparer les médicaments les uns et des autres (votre pilule contraceptive, les anti-hypertenseurs de Monsieur, etc.), avec les ordonnances évidemment, de la trousse de secours. En plus des traditionnels antalgiques, voici ce qu'il ne faut pas oublier dans sa trousse de secours pour soigner les plaies, piqûres et autres blessures de guerre.

 

 Du coton, des compresses stériles et un antiseptique pour nettoyer et désinfecter les plaies.

 Des pansements, bandes de gaze et sparadrap pour couvrir et maintenir les plaies.

 Des ciseaux : hé oui, parce que c'est bien d'avoir du sparadrap mais si on n'a rien pour le couper, tout de suite, c'est un peu moins pratique... 

 Des pommades contre démangeaisons dues aux piqûres d'insectes. Elles sont assez efficaces en général.

 Des compeed, sortes de pansements seconde peau, très efficaces pour prévenir et soigne les ampoules.

 Une pince à échardes ou une pince à épiler.

 Un instrument pour retirer les tiques : parce qu'on ne sait jamais dans quel sens il faut les tourner pour les enlever ou qu'on laisse toujours la tête dans la peau !

 Du baume contre les ecchymoses. Par exemple, le gel à l'arnica est efficace pour soulager les contusions, les entorses, les bosses, les bleus, les brûlures...

 Un aspivenin, très efficace s'il est utilisé rapidement. Certains médecins remettent en cause leur utilité, demandez donc conseil au vôtre.

 De la crème solaire bien entendu, indice 30 minimum. 

 De l
a biafine :
faut-il rappeler à quel point elle est utile en cas de coup de soleil ou de brûlure.

En plus des basiques sis-nommés, vous la compléterez bien évidemment en fonction de votre destination. Si par exemple vous partez dans un pays tropical où les risques de maladies consécutives à une piqûre de moustiques sont importants, veillez à emportez avec vous des répulsifs. Renseignez-vous sur les préparatifs sanitaires à faire avant votre départ (vaccination notamment).  

Sommaire