Dans mon armoire à pharmacie, il y a... Des inhalations contre le nez pris...

il est toujours bon d'avoir des inhalations chez soi pour dégager le nez et
Il est toujours bon d'avoir des inhalations chez soi pour dégager le nez et dormir tranquillement. © Susanne Güttler - Fotolia.com

Les problèmes respiratoires, c'est comme les problèmes digestifs, tout le monde y est sujet un jour ou l'autre. En hiver, qui n'a jamais eu le nez qui coule, la gorge qui fait mal, etc.

Ainsi, pour lutter contre ces petits maux, veillez à toujours avoir chez vous :

 Des pastilles contre le mal de gorge.  

 Du sérum physiologique en dosettes : il peut servir à déboucher le nez ou à nettoyer les yeux...

 Des inhalations : elles décongestionnent les voies aériennes supérieures et ont un effet bénéfique dans le traitement du rhume... En plus, ça sent bon et ça détend...

 Des révulsifs : ils s'appliquent sur la poitrine ou sur le cou et provoquent un afflux de sang dans les vaisseaux, ce qui donne une sensation de chaleur. Ils contiennent généralement du camphre (que l'on retrouve également dans le fameux baume du tigre, très efficace contre les maux de tête et les douleurs musculaires) mais sont déconseillés aux enfants de moins de 7 ans sans avis médical.  

 Expectorants (pour dégager les voies respiratoires), médicaments contre la toux... Votre pharmacien pourra vous conseiller sur ces médicaments qui soulagent. Encore une fois, il est primordial de disposer d'un avis médical.

 

Loin d'être exhaustive, cette liste ne comporte que les "essentiels". Mais selon vos pathologies, votre état de santé et votre famille, votre armoire devra comporter d'autres médicaments pour parer à toute éventualité. Si par exemple vous avez tendance à faire souvent des crises d'herpès, gardez toujours dans votre armoire une crème qui empêchera le bouton de trop se développer. Autre exemple, si vous avez souvent des aphtes, plutôt que d'attendre que cela passe, il existe des solutions efficaces qui évitent que le problème ne persiste trop longtemps.

Au risque de se répéter, gardez bien les notices, les ordonnances et n'hésitez pas à demander un avis médical.

Sommaire