Un staphylocoque doré dans un hamburger

Le 21 janvier 2011, un adolescent de 14 ans, sans problème de santé particulier, a déjeuné dans un Quick à Avignon. Quelques heures plus tard, il décédait, victime d'une intoxication alimentaire.

Un staphylocoque doré dans un hamburger
© Mikko Pitkänen - Fotolia

Si les premiers résultats étaient rassurants et favorables à la chaîne de fast-food, les nouvelles analyses, plus poussées, le sont beaucoup moins. C'est en effet la présence de staphylocoques dorés qui est à l'origine de la mort de l'enfant. Ces révélations recoupent les résultats des médecins légistes qui ont analysé le contenu gastrique du jeune homme, retrouvant aussi cette bactérie. De plus, cinq employés ayant travaillé ce jour-là dans le fast-food étaient aussi porteurs de staphylocoques dorés.

La présence de cette bactérie met en évidence des manquements graves aux règles d'hygiène imposées dans ce type d'établissement. Le président de Quick France s'est défendu en mettant en cause uniquement cet établissement, précisant que le problème n'était pas dû aux produits mais à des problèmes au niveau de ce restaurant. La Direction départementale de la protection de la population chargée de vérifier la conformité des lieux a rendu un rapport négatif sur l'établissement en question, notamment sur l'état des locaux.

Quick France a précisé qu'un programme de renforcement de l'hygiène serait rapidement mis en place dans tous ses établissements.

Pour en savoir plus sur le Staphylocoque doré, lire notre dossier.