Sécurité des patients : ça se joue aussi en dehors de l'hôpital ! Patients et soignants : effectuer les bons gestes

le port de gants jetables peut s'avérer judicieux quand on effectue des soins ou
Le port de gants jetables peut s'avérer judicieux quand on effectue des soins ou qu'on ausculte un patient. © LUMIERES - Fotolia.com

Quelques précautions très simples permettent de limiter le risque de transmission de maladie et d'infection. Patients et personnel soignant sont, chacun, concernés.

 Dans le cadre d'une hospitalisation à domicile, l'entourage du patient doit mettre à disposition des soignants du matériel propre : bassine qui ne sert qu'à la toilette, lavée après chaque usage avec un détergent, gant de toilette à usage unique, gants en plastique à usage unique pour le soignant.

 De leur côté, médecins et infirmiers doivent utiliser le matériel adéquat, stérilisé après chaque utilisation par une entreprise compétente. Ils doivent porter blouse, masque et gants lorsque nécessaire. Les éléments jetables doivent être déposés dans un collecteur et non dans la poubelle familiale.

 Les plaies doivent être nettoyées très régulièrement, avec du savon tout autour de la plaie et du sérum physiologique sur la plaie. Les proches ne doivent pas hésiter à demander conseil à des professionnels si jamais ils effectuent eux-mêmes cette tâche.

 Dans la salle d'attente, portez un masque pour éviter les projections si vous toussez ou si vous suspectez une grippe.

 Bien sûr, le médecin traitant doit se laver les mains de façon rigoureuse entre chaque patient, désinfecter la table d'auscultation et, au besoin, porter des gants jetables. Son matériel doit être à usage unique ou stérilisé entre chaque utilisation.

Toute une éducation reste à faire sur ce plan : "Il faut faire de la pédagogie, inciter à utiliser les bonnes pratiques et instaurer des protocoles, comme dans les hôpitaux", estime Bruno Coignard, de l'Institut national de veille sanitaire.

Sommaire