Implants PIP : le gouvernement recommande le retrait

C'est une décision importante et attendue qui est tombée hier soir : Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a annoncé la recommandation nationale de " retirer à titre préventif et sans caractère d'urgence les prothèses mammaires PIP ". 30 000 femmes sont concernées en France.

Implants PIP : le gouvernement recommande le retrait
© CandyBox Images - Fotolia

Ce retrait concerne toutes les femmes porteuses d'implants PIP, même en l'absence de signes de détérioration de ces implants.

L'ensemble des frais liés au retrait (consultations, opération) seront pris en charge par l'assurance maladie. Si la pose était liée à une chirurgie reconstructrice après un cancer du sein, la pose d'une nouvelle prothèse sera également remboursée. En cas de chirurgie purement esthétique (la majorité des opérations), les frais seront à la charge des patientes.

Des femmes se sont d'ailleurs regroupées en association pour demander le remboursement des frais de réopération, même en cas de chirurgie à visée esthétique. Pour le moment, le gouvernement ne semble pas favorable à modifier les modalités de remboursement pour toutes les femmes porteuses d'implants PIP.

L'Institut national du cancer (Inca) a rendu un avis scientifique au gouvernement qui indique qu'il n'y a pas de risque accru de cancer chez les femmes porteuses d'implants PIP par rapport aux autres marques. Cependant, huit (ou neuf selon les sources) cas de cancer sont soupçonnés d'être liés à ces prothèses défectueuses. L'Inca ne recommande pas le retrait systématique, en raison de l'absence de preuves suffisantes.

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de la Santé.