Essais cliniques : en finir avec les idées reçues Une fois engagé on ne peut plus reculer

tout volontaire, sain ou malade, peut arrêter l'essai à tout moment et sans
Tout volontaire, sain ou malade, peut arrêter l'essai à tout moment et sans justification. © iStockphoto - Thinkstock

 Faux.

Les personnes incluses dans un protocole d'essai clinique peuvent se rétracter, et ce à tout moment de l'essai, sans avoir à se justifier.

Le personnel médical chargé du protocole peut discuter avec la personne pour comprendre sa décision d'arrêter l'essai et tenter de la rassurer si besoin, mais ne peut en aucun cas la forcer à maintenir sa participation. Le médecin traitant du volontaire (sain ou malade) peut lui aussi décider d'interrompre la participation de son patient pour sa santé, mais il doit en informer le patient.

Les droits des individus sont respectés comme le veut la loi et la santé du volontaire sain ou malade sera toujours prioritaire sur l'essai clinique. Un traitement non expérimental (classique) prendra alors le relais de l'étude pour que le patient ne subisse pas de conséquences néfastes sur sa santé.

Sommaire