Les 10 commandements anticancer De te faire dépister, tu n'oublieras pas

le dépistage organisé du cancer du sein est proposé à toutes les femmes entre 50
Le dépistage organisé du cancer du sein est proposé à toutes les femmes entre 50 et 74 ans. © Stockbyte/Thinkstock

C'est l'une des grandes avancées en termes de traitement du cancer : plus il est dépisté tôt, mieux un cancer se soigne. La tumeur est plus petite et, surtout, elle n'a pas eu le temps d'essaimer un peu partout : le risque de métastases ou de rechute est donc beaucoup plus limité que lorsque le cancer est déjà à un stade avancé.

En outre, lorsqu'il est pris à ses débuts, le cancer nécessite souvent des traitements beaucoup moins lourds qu'en cas de stade plus avancé. Parfois, la simple chirurgie suffit à se débarrasser de la tumeur, évitant ainsi les effets secondaires liés aux traitements tels que la chimiothérapie ou la radiothérapie.

D'où tout l'intérêt de se soumettre au dépistage, même si cela n'est jamais très agréable et souvent anxiogène.

A noter : lorsqu'il s'agit d'un dépistage organisé, vous n'avez aucun frais à avancer.

 Ainsi, le dépistage le plus organisé en France est sûrement celui du cancer du sein. Il consiste en une simple mammographie (une radio des seins), à effectuer tous les deux ans entre 50 et 74 ans, et qui bénéficiera de la lecture de deux spécialistes. Outre ce dépistage organisé à partir de 50 ans, il est bien sûr possible de faire une mammographie en tout temps, sur prescription de son gynécologue, surtout si l'on a un ou plusieurs facteurs de risque du cancer du sein.

 Un dépistage du cancer colorectal est également proposé à partir de 50 ans. Les personnes concernées reçoivent chez elle une lettre d'explication, avec les éléments nécessaires pour pratiquer le test, à renvoyer pour analyse.

 Dans certains départements, le dépistage organisé existe également pour le cancer du col de l'utérus. Mais même lorsqu'il n'a pas été mis en place, un dépistage individuel est recommandé, tous les deux ou trois ans, dès l'âge de 25 ans. Il s'agit d'effectuer un frottis, c'est-à-dire un prélèvement de quelques cellules du col de l'utérus, une opération toute simple effectuée par votre gynécologue. L'échantillon sera ensuite envoyé au laboratoire pour analyse.

 Le dépistage du cancer de la prostate est également très recommandé pour les hommes à partir de 50 ans. Là encore, l'examen est très simple et se déroule en deux temps : un toucher rectal pour vérifier la taille de la prostate et un dosage de PSA, via une analyse sanguine. Le taux de cette hormone prostatique peut révéler un souci au niveau de cette glande masculine.

 Les dermatologues conseillent également de faire surveiller sa peau une fois par an, afin de prévenir le développement de lésions dermatologiques qui pourraient évoluer en mélanome. Chaque année, en mai, le syndicat des dermatologues organise une journée de dépistage des cancers de la peau : de nombreux centres de soins ouvrent leurs portes pour permettre un examen gratuit de votre peau par des spécialistes.

 Il existe bien sûr nombre de cas particuliers. Si vous avez un ou plusieurs facteurs de risque pour certains cancers, votre médecin pourra vous prescrire des examens de dépistage régulièrement.

Sommaire