Les 10 commandements anticancer De boire inconsidérément, tu éviteras

sans alcool, on dit que la fête est plus folle... alors optez pour le cocktail
Sans alcool, on dit que la fête est plus folle... Alors optez pour le cocktail de fruits ! © iStockphoto/Thinkstock

Décidément, ces 10 commandements ne sont pas de tout repos. Eh oui, l'alcool, consommé en trop grande quantité ou trop fréquemment, augmente lui aussi le risque de développer un cancer. Cancer de la bouche, de l'œsophage mais aussi du pancréas, de l'estomac ou du foie, entre autres. En effet, l'alcool peut finir par provoquer une cirrhose du foie (les cellules se nécrosent et deviennent inefficaces), dont il n'est pas rare qu'elle dégénère en cancer. Même le risque de cancer du sein augmente avec la consommation d'alcool.

Rappelons qu'il n'est nul besoin d'être alcoolique ou ivre tous les soirs pour pâtir des effets de l'alcool. Pour une consommation sans risque, le Plan national nutrition et santé recommande de ne pas dépasser

 1 verre par jour pour les femmes

 2 verres par jour pour les hommes

 4 verres lors des occasions festives.
L'idéal étant bien sûr de ne pas consommer de l'alcool tous les jours. Certaines personnes doivent bannir l'alcool, au moins temporairement : femmes enceintes et allaitantes, enfants, personnes devant conduire... se contenteront de boissons non alcoolisées.

Se restreindre

Voici quelques astuces à l'usage de ceux qui souhaiteraient réduire un peu leur consommation...

 Commencez toujours par un verre d'eau, plate ou gazeuse, pour vous désaltérer. Il ne faut pas boire d'alcool pour étancher la soif.

 Dans une soirée, alternez entre boissons alcoolisées et boissons "soft". Un verre de vin, suivi d'un verre de jus de fruits, suivi d'un verre d'eau, par exemple. Mathématiquement, votre consommation va diminuer.

 Avant de vous rendre dans une soirée, fixez-vous un nombre limite de verres à boire. Buvez-les doucement pour faire durer le plaisir.

 Il existe aujourd'hui des boissons au goût alcoolisé mais sans alcool. De gros progrès ont été faits en la matière et vous trouverez peut-être votre bonheur dans cette option.

Si vous pensez avoir un vrai problème avec l'alcool, n'hésitez pas à consulter un alcoologue, dans une consultation spécialisée, à l'hôpital ou en ville. Il pourra vous aider et vous suivre dans votre cheminement.

Sommaire