Cancer de l'enfant : la recherche avance peu

Les enfants touchés par le cancer bénéficient souvent des mêmes médicaments que les adultes.

Cancer de l'enfant : la recherche avance peu
© lopolo - 123RF

Chaque année, près de 2 500 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chez les enfants et les adolescents. Si cette maladie reste rare, il s'agit tout de même de la deuxième cause de décès chez les enfants âgés de 1 à 14 ans et de la troisième chez les 15-18 ans. Pourtant, avec 3% des fonds anti-cancer qui sont dédiés aux cancers pédiatriques, la recherche avance encore trop peu dans ce domaine.

Aujourd'hui, les enfants touchés par le cancer bénéficient souvent des mêmes médicaments que ceux prescrits aux adultes. Dans ce cas, seules les doses diminuent. Le problème est que les métabolismes d'un enfant et d'un adulte sont différents. Les enfants ont ainsi besoin de médicaments qui leur sont parfaitement adaptés. Plusieurs parlementaires européens en sont bien conscients et se battent depuis une dizaine d'années en ce sens. Et pour cause, si le règlement sur les médicaments pédiatriques voté en 2006 pour inciter les laboratoires pharmaceutiques à développer des médicaments adaptés aux enfants a été efficace dans plusieurs domaines, cela n'a pas été le cas en oncologie. "Il y a un manque terrible exprimé par les parents d'enfants malades mais aussi par les professeurs de pédiatrie. Il faut adapter la recherche dans ce domaine pour les enfants. […] Il ne faut surtout pas supprimer ce règlement, mais l'améliorer pour inciter à ce qu'il y ait une "vraie" recherche qui se fasse et qui produise dans le domaine de l'oncologie pour les enfants", expliquait en janvier dernier, sur France Interla députée Françoise Grossetête. Les parlementaires ont ainsi demandé à la Commission européenne de faire des propositions afin d'inciter les laboratoires à développer davantage de médicaments spécifiquement pédiatriques.

En plus de mettre en place de nouvelles approches thérapeutiques, il est essentiel d'améliorer les approches actuelles (chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie…). Pour ce faire, l'Institut Curie vient par exemple de créer un pôle de soins et de recherche des cancers de l'enfant, adolescents et jeunes adultes. Le service clinique de pédiatrie, les activités de recherche clinique et d'innovations thérapeutiques ainsi que la recherche de laboratoire sont ainsi regroupés dans un seul et même lieu. L'objectif est de mener au mieux des essais cliniques précoces afin de donner accès à l'innovation thérapeutique aux enfants malades.

Face au manque de financement et à l'occasion de la journée internationale du cancer de l'enfant, la Ligue contre le cancer vient par ailleurs de lancer une campagne d'appel aux dons auprès du grand public pour continuer à soutenir plusieurs projets de recherche. Pour un SMS envoyé, ce sont 3 euros qui sont versés à la Ligue.

Pour faire un don à la Ligue contre le cancer, envoyez LIG par SMS au 92103.

Lire aussi