Uvestérol D suspendu : quelles alternatives ?

Suite au décès d'un nourrisson, la commercialisation de l'Uvestérol D a été suspendue. Son utilisation est réservée à l'hôpital, pour des situations pathologiques particulières. Quelles sont les alternatives pour les parents ? Pourquoi la vitamine D est-elle prescrite aux petits ? On fait le point.

Uvestérol D suspendu : quelles alternatives ?
© Irina Borsuchenko-123rf

[Mise à jour du 16/01/2017]. Le 21 décembre dernier, un bébé de 10 jours est décédé suite à un arrêt cardio-respiratoire à Paris. Peu de temps avant, il avait ingéré une dose d'Uvestérol D, un médicament à base de vitamine D. Par mesure de précaution, l'ANSM a suspendu la commercialisation de ce médicament. "Tous les lots d'Uvestérol D disponibles sur le marché sont retirés du circuit de distribution", avait précisé l'ANSM dans un communiqué le 6 janvier 2017. Néanmoins, la vitamine est réservée à l'usage hospitalier, pour "des situations pathologiques particulières pour lesquelles il n'existe pas d'alternative", a déclaré l'Agence dans un nouveau communiqué datant du 13 janvier. L'Uvestérol D peut donc être "prescrite et administrée à l'hôpital chez le nouveau-né prématuré et le nourrisson présentant un risque de carence ou de malabsorption en vitamine A, D, E et C". Enfin, en dehors d'une hospitalisation, l'ANSM  met en place une recommandation temporaire d'utilisation (RTU) pour permettre un accès sécurisé à l'Uvestérol VITAMINE A.D.E.C pour les patients qui ne disposent pas d'alternative en ville. Dans ce cas, elle sera prescrite à l'hôpital et délivrée en rétrocession pour une utilisation restreinte chez les enfants qui présentent un syndrome de malabsorption (mucoviscidose, cholestase, insuffisance intestinale). Enfin, rappelons que la ministre de la Santé Marisol Touraine avait également lancé un numéro vert, le 0800 636 636, et invité les parents à "arrêter le traitement par Uvestérol D". 

Pourquoi prescrit-on de la vitamine D aux bébés ? L'Uvestérol D est couramment prescrit dans la prévention et le traitement de la carence en vitamine D chez les nourrissons et les enfants jusqu'à l'âge de 5 ans. La vitamine D permet en effet de favoriser l'absorption du calcium en le fixant sur les os de manière à renforcer le squelette de l'enfant en pleine croissance. D'où l'importance d'une supplémentation en vitamine D dès la naissance contre tout risque de rachitisme. De plus, les bébés ne sortent pas suffisamment pour faire le plein de vitamine D, en étant exposés au soleil, d'autant plus en hiver. La vitamine D est donc prescrite quotidiennement aux bébés jusqu'à 18 mois (et davantage pour ceux nourris au sein). Les doses évoluent ensuite durant l'enfance.

Pourquoi l'Uvestérol D est-il mis en cause ? C'est avant tout son mode d'administration, à l'aide d'une pipette doseuse, qui est pointé du doigt. S'il s'agit du premier décès depuis la mise sur le marche du médicament en 1990, l'Uvestérol D a pourtant fait l'objet de nombreux signalements depuis 2006. Des "cas de fausse route ou de malaise avec apnée du nourrisson pouvant entraîner une cyanose" chez les tout-petits ont notamment été enregistrés au cours du premier mois du nouveau-né. Pour autant, "l'intérêt de la supplémentation en vitamine D n'est pas remis en cause. Seule la spécialité Uvestérol D administrée avec une pipette est concernée", précise l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Quelles sont les autres alternatives ? Les parents sont donc invités à ne plus utiliser d'Uvestérol D, mais il ne faut pas pour autant arrêter la supplémentation en vitamine D. D'autres spécialités en contenant sont disponibles pour les nourrissons comme le Zyma D à raison de 4 gouttes par jour jusqu'à l'âge de deux ans. Les parents peuvent également utiliser du Stérogyl. Ces deux médicaments, qui s'administrent en gouttes, plutôt qu'avec une pipette, ont ainsi l'avantage de présenter moins de risque pour l'enfant d'avaler de travers. Il est préférable de mélanger ces gouttes à de l'eau ou du lait dans une petite cuillère, ou dans la tétine de bébé, placé en position assise. Enfin, n'hésitez pas à consulter votre pédiatre qui vous conseillera les bonnes doses à utiliser en fonction de l'âge de votre bébé.

Uvesterol d 1500 UI / ml : en savoir plus

Ce médicament est indiqué pour prévenir et traiter les carences en vitamine D chez le nourrisson et l'enfant jusqu'à cinq ans, la femme enceinte ou qui allaite et le sujet âgé.

En savoir plus sur le médicament Uvesterol d 1500 UI / ml

Lire aussi