Vaccination : les Français lui font de moins en moins confiance

Taux de couverture vaccinale en baisse, résurgence de certaines maladies infantiles… Les effets du manque de lisibilité de la politique vaccinale française sont bien réels.

Vaccination : les Français lui font de moins en moins confiance
© belchonock - 123 RF

Le mouvement de méfiance vis-à-vis de la vaccination ne faiblit pas. C'est ce qui ressort d'un sondage Ipsos/Leem (Les entreprises du médicament), réalisé chaque année depuis 2012. Seulement 69 % des personnes interrogées font confiance aux vaccins (-2 points par rapport à 2015), soit le taux le plus bas depuis le lancement de cet "Observatoire sociétal du médicament", dévoile l'AFP ce lundi. On y apprend également que seulement 52 % des personnes interrogées considèrent que la vaccination présente plus de bénéfices que de risques, 33% estimant qu'elle comprend autant des deux et 15 % plus que risques que d'avantage.

Parmi les 1 000 personnes interrogées du 9 au 16 juin 2016, la génération des 25-34 ans semble la plus méfiante, tandis que celle des 55-59 ans est celle qui fait le plus confiance aux vaccins. A noter aussi que 34% des sondés déclarent ne pas être à jour dans leurs vaccins et que 6% ne savent pas du tout où ils en sont.

Rappelons que plusieurs controverses ont entouré des vaccins ces dernières années, notamment celle du vaccin contre l'hépatite B, celle de la grippe A en 2009, ou encore contre les infections dues aux papillomavirus (HPV). En outre, le fait que les vaccins non obligatoires soient associés aux vaccins obligatoires suscite régulièrement la polémique. Début 2016, un couple avait été condamné à de la prison avec sursis pour avoir refusé de faire vacciner ses enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Dans le même temps, la résurgence de maladies enfantines, comme la rougeole ou la diphtérie, inquiète les autorités sanitaires.

C'est dans ce contexte de scepticisme du grand public, mais aussi des professionnels de santé, que Marisol Touraine a entrepris une rénovation de la politique vaccinale. Une concertation citoyenne a été lancée, ses résultats sont attendus pour la fin d'année.

Lire aussi