Une sage-femme peut désormais vacciner l'entourage des bébés

Suivi de grossesse, accouchement… Les compétences des sages-femmes sont multiples. Elles peuvent désormais vacciner, en plus des mères et de leur bébé, l’entourage du nouveau-né.

Une sage-femme peut désormais vacciner l'entourage des bébés
© Khuntnop Asawachiwantorngul

Afin de mieux faire connaître la profession de sage-femme, le ministère de la Santé vient de lancer une campagne nationale d'information intitulée "Au moins 6 bonnes raisons de consulter une sage-femme". Celle-ci a en effet différentes compétences qui sont mal connues du grand public. En plus de s'occuper du suivi de la grossesse, de l'accouchement ou de prescrire la contraception, la sage-femme peut se charger de la vaccination, explique le site du ministère. C'est en effet grâce à un décret publié le 5 juin au Journal officiel que leur champ de compétences est élargi, conformément aux recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP). Elles peuvent dorénavant "prescrire et pratiquer les vaccinations de l'entourage, dès la grossesse de la mère et pendant la période de huit semaines qui suit l'accouchement, conformément au calendrier des vaccinations", selon le texte. Ainsi, les femmes, les nouveau-nés et l'entourage du bébé peuvent se faire vacciner par ces professionnelles de santé pour se prémunir des maladies infectieuses.

Quelles vaccinations sont concernées ? Les sages-femmes peuvent vacciner le nouveau-né contre l'hépatite B lorsque la mère est porteuse du virus et contre la tuberculose en cas de risque élevé. Elles peuvent par ailleurs immuniser les mamans contre la grippe, l'hépatite B et le méningocoque C. Celles-ci peuvent également être vaccinées contre "la rougeole, les oreillons et la rubéole lorsqu'elle n'est pas immunisée, en raison de la gravité de ces maladies pour le bébé". Elle ainsi que l'entourage du bébé peuvent également se voir proposer le vaccin contre la coqueluche ou des rappels coquelucheux.

Lire aussi