Symptômes, vaccin, transmission... 15 mythes sur le VIH L'espérance de vie avec le VIH est limitée à quelques années

les personnes infectées qui suivent un traitement peuvent vivre de nombreuses
Les personnes infectées qui suivent un traitement peuvent vivre de nombreuses années avec le VIH. © Franck Boston - Fotolia

 Faux.

C'était vrai lorsque le VIH/Sida a été découvert, au milieu des années 80. A cette époque, il n'y avait aucun traitement et généralement les patients développaient le Sida, quelques années après l'infection du VIH, et mourraient rapidement.

Mais depuis l'arrivée des trithérapies en 1996, c'est faux. Dès les années 90, la recherche a fait d'énormes progrès et a permis le développement de ces triples traitements alors que jusqu'à présent un seul était prescrit par patient.

Composé de trois antiviraux différents, le traitement permet dorénavant aux personnes infectées de pouvoir maintenir le virus à un taux très bas pendant plusieurs dizaines d'année. Le traitement nécessite tout de même une importante rigueur pour ne pas oublier une prise et respecter la posologie.

Des analyses sanguines régulières permettent aux médecins de s'assurer que le traitement est efficace, de l'adapter et de surveiller l'état du système immunitaire et de la charge virale.

Reste tout de même un facteur important : le système immunitaire. Il est unique à chacun et il est donc impossible de prévoir combien de temps il va "résister" face à l'invasion du VIH. Elles sont rares, mais certaines personnes peuvent développer un Sida en quelques mois, sans que le traitement ne puisse ralentir l'avancée de la maladie.

Sommaire