Infections sexuellement transmissibles : tous concernés Des symptômes rares et souvent tardifs

la plupart des ist n'entraîne pas de symptômes immédiats, difficile de les
La plupart des IST n'entraîne pas de symptômes immédiats, difficile de les repérer sans examens médicaux. © vgstudio - Fotolia

Les infections sexuellement transmissibles (IST, anciennement appelées maladies sexuellement transmissibles) regroupent toutes les pathologies transmises lors des rapports sexuels, avec ou sans pénétration, avec un partenaire contaminé. L'agent infectieux (virus, germes, parasites) peut se transmettre par le vagin mais aussi l'anus, la bouche, l'urètre, la main et le pénis.

Même si la plupart des IST sont asymptomatiques, des signes peuvent parfois révéler le développement d'une infection. Attention, ils peuvent apparaître plusieurs semaines après la contamination.

Les symptômes à ne pas négliger sont les suivants :

 Les douleurs ou les sensations de brûlure à la miction.

 Le besoin plus fréquent d'uriner.

 L'apparition d'inflammation, de brûlure ou de démangeaisons.

 Les douleurs au niveau des organes génitaux et/ou du bas-ventre.

 L'apparition de boutons ou de cloques sur les organes sexuels et/ou l'anus.

 La modification de la consistance ou de la couleur des sécrétions.

 L'apparition d'une odeur désagréable.

 Les douleurs lors des rapports sexuels.

Si vous avez l'un de ces symptômes, consultez votre médecin afin de faire des examens complémentaires.

Sommaire