"70 à 75 % des femmes guérissent du cancer du sein" "Dépistage organisé : pas de bénéfice avant 50 ans"

Est-ce que la mammographie est fiable à 100 % pour dépister un cancer ?
Dr Suzette Delaloge : non pas à 100 % mais à 95 % à 98 % selon les cas. C'est pourquoi un examen clinique des seins doit obligatoirement y être associé, ainsi qu'un interrogatoire de la personne à la recherche de symptômes et une échographie si le radiologue a un doute sur une anomalie ou si les seins sont denses. Parfois même une IRM peut complémenter le tout. L'ensemble devient extrêmement fiable.

J'entends parler de double lecture pour les mammographies, je ne comprends pas ce que ça veut dire, ce n'est pas le même examen que celui que me prescrit ma gynéco ?
La double lecture est ce qui rend le dépistage organisé si fiable en France : un premier radiologue lit la mammographie en standard, puis dans le cadre du dépistage organisé, tous les clichés considérés normaux sont relus systématiquement par un second lecteur. 5 % à 7 % des cancers détectés par le dépistage organisé le sont par le deuxième lecteur.
Pour le dépistage individuel, ce système n'existe pas formellement, sauf dans certains cabinets de radiologie bien organisés où deux radiologues, sans se concerter, lisent systématiquement les mammographies.

dr suzette delaloge.
Dr Suzette Delaloge. © Cécile Debise / L'Internaute Magazine

Que pensez-vous de la recommandation formulée par de nombreux médecins d'avancer la mammographie gratuite dès 40 ans ?
Le dépistage organisé intéresse actuellement les femmes de 50 à 74 ans car c'est dans cette tranche d'âge qu'un bénéfice en termes d'espérance de vie et de taux de guérison a été montré (diminue de 25-30 % la mortalité par cancer du sein). Un même bénéfice n'a pas été montré clairement avant 50 ans, sans doute car le cancer du sein est moins fréquent avant 50 ans et la mammographie seule un peu moins fiable dans cette tranche d'âge.
Je pense qu'avant 50 ans, à partir de 40 ans, la mammographie tous les deux ans ne doit être proposée pour l'instant qu'aux femmes ayant un ou l'autre facteur de risque.

Comment bien s'auto-palper les seins et à quelle période ? J'avoue que ça me stresse de le faire même si je sais que c'est important.
L'auto-palpation n'est pas recommandée officiellement en France car contrairement à la mammographie, aucune étude n'a jamais montré que l'autopalpation augmentait les chances de guérison par cancer du sein en dépistant plus tôt.
Et puis c'est hyper stressant effectivement, surtout sur des seins jeunes, denses, avec souvent des kystes.
En tout cas, si on souhaite le faire :
1) apprendre avec sa gynéco
2) vérifier devant le miroir en levant les bras puis baissant, que les seins n'ont pas de déformation
3) palper les deux seins, le tout en première partie de cycle, dans les 15 jours après J1 des règles...

Sommaire