"70 à 75 % des femmes guérissent du cancer du sein" "Dans 70% des cas, il n'y a aucun symptôme"

Est-ce que des fortes douleurs sous une aisselle peuvent faire penser à un cancer du sein ?
Dr Suzette Delaloge
 : non, pas du tout a priori. Il faut consulter un médecin, chercher des ganglions avant tout infectieux ou une autre cause de douleur, mais cela serait absolument exceptionnellement une révélation de cancer du sein.
A noter que la glande mammaire se prolonge assez loin vers l'aisselle et parfois cela pourrait être des douleurs de mastose bénigne. Mais quoi qu'il en soit, une visite à votre généraliste s'impose.

Quels sont les premiers symptômes ?
Aujourd'hui, dans 70 % des cas : il n'y a aucun symptôme, c'est un dépistage fortuit.
Les symptômes qui doivent faire se poser des questions mais ne sont pas spécifiques sont : boule dans le sein (souvent bénigne malgré tout), rétraction de mamelon, écoulement sanglant, en particulier.

J'ai de petits nodules sur un sein. Apparemment, ça n'est rien de grave même si les médecins disent qu'il faut surveiller. Y-a-t-il des conseils de prévention que je puisse appliquer pour éviter que cela ne se transforme en cancer ?

Tout dépend de votre âge, jeune probablement. Entre 25 ans et 15 ans, la plupart des femmes ont plein de petits nodules bénins, soit des kystes, soit des adénofibromes, soit des nodules de mastose. Si le radiologue le considère bénin à 100 % (classé ACR2), une surveillance régulière mais pas rapprochée suffit. 
En revanche, si le radiologue le considère bénin à 97 % (classé ACR3), il faut vérifier au bout de six mois que c'est effectivement bénin.

Faudrait-il mieux tout enlever pour être sûr que rien ne se développe ?
Il ne faut pas opérer les seins pour des lésions 100 % bénignes, aujourd'hui on évite toute chirurgie inutile car la chirurgie a des conséquences esthétiques et souvent douloureuses qui peuvent être importantes.

Sommaire