Des cours adaptés

Les participantes indiquent leurs points "sensibles" à la professeure. © Virginie Rivière / Le Journal des Femmes

Au début de chaque cours de Yogalates, le professeur se renseigne sur les participantes : quelles zones sont douloureuses au quotidien ? Quelles blessures ont-elles déjà subi dans le passé ? "Tout le monde peut pratiquer le Yogalates car le travail est adapté en fonction des capacités de chacun, souligne Stéphanie Camilotto. Cette discipline est aussi conseillée à celles qui souffrent d'arthrite ou d'ostéoporose. C'est également excellent pour les femmes venant d'accoucher."