Combattre les kilos émotionnels Stress : manger pour se relaxer

pour de nombreuses femmes, le stress est loin d'être un allié minceur !
Pour de nombreuses femmes, le stress est loin d'être un allié minceur ! © Thinkstock

Le stress pousse de nombreuses femmes à se "réfugier" dans la nourriture. Elles entrent alors dans un cercle vicieux.    

Vous l'avez peut-être déjà constaté : le stress fait grossir. Cette affirmation n'est pas vraie pour toutes les femmes, mais certaines se reconnaîtront certainement.
"On peut observer une prise de poids sous l'action du stress, confirme Béatrice Benavent Marco, nutritionniste-diététicienne. Une modification du comportement alimentaire est généralement observée et peut être de deux ordres : soit le volume des repas est augmenté, soit le choix des aliments s'est modifié en s'orientant vers des denrées plus grasses et/ou plus sucrées. La volonté ou plutôt le manque de volonté n'est pas toujours responsable dans cette situation. Il y a en réalité une modification hormonale qui participe à ce besoin de réconfort alimentaire. L'hormone fautive de cette cascade de modification est le cortisol. Il a, entre autres actions, un rôle de perturbateur de la glycémie, en agissant sur la production de glucose par le foie et en induisant la sécrétion d'insuline, hormone d'anabolisme.

 

Un cercle vicieux

Utilisée pour se réconforter, se rassurer ou combler un vide, cette prise alimentaire va entraîner les individus stressés dans un cercle vicieux. En effet, les kilos engendrés vont en réalité diminuer l'estime de soi. Il en résulte un sentiment négatif qui va être soulagé en mangeant..."

 

 

Sommaire