Combattre les kilos émotionnels Stress : halte au régime restricitf

le stress au travail pousse certaines femmes à manger gras ou sucré.
Le stress au travail pousse certaines femmes à manger gras ou sucré. © Thinkstock

Vous pensez que vous vous réfugiez dans la nourriture à cause du stress ? Première étape : essayez de vous attaquer au problème directement. Si votre état anxieux vient de votre travail, et c'est le cas pour la plupart des femmes qui mangent à cause du stress, parlez-en à votre hiérarchie ou avec les personnes concernées. Prenez les mesures nécessaires : pauses détente, résolution des conflits, prise de recul... Prenez votre vie professionnelle en main pour qu'elle ne vous pousse plus à vous réfugier dans la nourriture. Plus facile à dire qu'à faire ? D'autres astuces peuvent vous aider. "Il ne faut surtout pas s'attendre à tout modifier en deux ou trois jours, au risque d'être très déçue - et du coup, de compenser votre stress dû à cet échec par des grignotages intempestifs, prévient Valérie Orsoni. Fixez-vous de petits objectifs intermediaires pour être sûre de les atteindre et donc de rester motivée : aujourd'hui, si je suis stressée, je pratique la respiration ventrale, je ne prends pas d'argent liquide pour ne pas craquer sur la machine qui me vend ses horribles bonbons sur lesquels je craque dès que je suis stressée. On résiste une fois et on est satisfaite. Demain, on fera mieux." 

 

Le régime, facteur aggravant

"Faire un régime n'est pas une réponse intéressante à ce problème, précise la nutritionniste Béatrice Benavent Marco. En effet, la frustration engendrée par les restrictions est un facteur aggravant du stress et entraîne vers l'échec à moyen terme toute entreprise d'amincissement. Une rééducation alimentaire bien encadrée est la réponse la plus appropriée pour aider les personnes dans cette démarche difficile." Alors quelles astuces mettre en place ? "Je conseille de ne pas acheter des aliments faciles à consommer, trop gras ou trop sucrés, poursuit la professionnelle. D'avoir à disposition dans son frigo des assiettes de tomates cerises, bâtonnets de surimi, petits pots de fromage blanc dans le cas où l'envie de grignoter se ferait trop forte. Se préparer un bon potage (chaud l'hiver et froid l'été) dans un thermos et s'en servir un bol dès que le besoin de se "remplir" se fait sentir. Faire des repas suffisants matin, midi et soir avec éventuellement de vraies collations pour aider à limiter les compulsions. Il est primordial que la sensation de faim ne se fasse pas sentir entre les repas. Cet état est un facteur aggravant des compulsions alimentaires."


Quelques astuces

Evitez de faire vos courses alors que vous êtes stressée, angoissée. Vous risqueriez d'acheter tous les aliments sucrés ou gras qui vous tombent sous la main.
 Sur votre lieu de travail, ayez toujours des fruits ou un laitage à portée de main. Cela vous éloignera du distributeur automatique.
 Pour lutter contre votre stress, notamment au bureau, pratiquez des automassages et des exercices de relaxation discrets.
 Brossez-vous les dents dès que votre repas est terminé, cela vous dissuadera de grignoter ensuite.
 Réapprenez à écouter votre corps, à ressentir les signes de la faim. Essayez de manger uniquement quand votre corps vous envoie le signal, pourquoi pas après une journée détox.

 


 


  


 

Sommaire