Baromètre cancer de l’Institut Curie : focus sur les approches complémentaires

Le Baromètre cancer Institut Curie - Viavoice analyse l’opinion des Français sur le cancer. Retour sur les principaux enseignements de ce sondage réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population : intérêt des approches complémentaires, retour au travail, internet et santé...

"Notre objectif est d'observer, dans la durée, l'évolution de l'opinion des Français sur la vie pendant et après un cancer", explique le Pr Thierry Philip, Président de l’Institut Curie. Des données qui permettent de réfléchir à l’évolution des Centres de lutte contre le cancer au XXIe siècle. "Le patient doit y être vu comme un partenaire." 
Approches complémentaires
Les approches complémentaires remportent à nouveau les suffrages des Français : 72% (+9 points par rapport à 2013) d’entre eux les considèrent comme importantes en complément des traitements médicaux. De l’hypnothérapie à la sophrologie en passant par le qi gong ou les cours de yoga, les approches complémentaires peuvent prendre des formes multiples. Avec un objectif commun : offrir au patient un soutien psychologique, social et physique pour traverser cette période difficile des traitements mais aussi de l’après-cancer. "Aujourd’hui, il s’agit de vivre après un cancer et non de survivre", souligne Arnaud Zigierman, cofondateur de l’Institut de sondage ViaVoice. 
"Les soignants ont des outils simples, qui leur permettent de repérer les vulnérabilités, souligne le Dr Sylvie Dolbeault, responsable de l’unité de psycho-oncologie. C’est compliqué car la demande est plus importante que l’offre, mais nous nous organisons en interne ainsi qu’avec les réseaux externes, notamment les associations de patients, pour que chacun puisse trouver un soutien." 
Autre sujet épineux : le retour au travail. Mal préparé, il peut s’avérer dévastateur. La première étape consiste à accepter le temps de la convalescence, essentiel pour se reconstruire et repartir sur de bonnes bases.  "Problèmes de concentration, de mémoire, fatigue, douleurs : ces difficultés sont réelles et souvent sous-estimées, souligne Marc Estève, Directeur de l’Ensemble Hospitalier. L’idéal est de les anticiper, notamment en s’octroyant une véritable période de convalescence puis en reprenant l’activité progressivement." Outre des ateliers de coaching, individuel ou collectif, l’Institut Curie a publié récemment un livret "Retour au travail", disponible en téléchargement
Autre sujet d’actualité : la place d’internet dans la santé des Français. Contrairement à une idée reçue, les médecins pensent, à une immense majorité (95%), qu’internet peut être bénéfique au patient si on lui fournit une information personnalisée. C’est d’ailleurs le projet du Dr Alain Livartowski, responsable des thématiques e-santé à l’Institut Curie : "Nous avons un projet de portail, mycurie.fr, qui sera spécifiquement destiné aux patients. Notre objectif : leur fournir une information ultra-personnalisée, fiable et sécurisée, en fonction des traitements qu’ils reçoivent.  Par exemple, un article sur les effets secondaires de la chimiothérapie ne leur servirait pas beaucoup dans l’absolu : il y a des chimios qui font tomber les cheveux, d’autres non. Le but est donc de leur fournir la fiche qui correspond précisément au traitement qu’ils reçoivent."
Les patients manifestent également souvent le désir de discuter avec des patients qui seraient passés par les mêmes étapes. C’est pourquoi l’Institut Curie a choisi de soutenir la toute nouvelle initiative d’une ancienne patiente, qui vient de lancer « Mon réseau cancer du sein », un forum qui, d’ici peu, fourmillera d’informations pratiques de proximité mais permettra aussi aux membres des communautés d’entrer en relation ou de lancer des discussions sur les thématiques qui les intéressent. 

En savoir plus
Lire le dossier Baromètre cancer 2014
Lire le dossier Retour au travail